Le bar de danseuses Solid Gold visé par deux incendies criminels

Le Solid Gold était autrefois le quartier général... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Le Solid Gold était autrefois le quartier général de l'influent Calabrais Moreno Gallo, un chef de clan de la mafia assassiné à Acapulco en 2013.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Le bar de danseuses Solid Gold a été au cours des dernières semaines la cible de deux incendies criminels qui pourraient s'inscrire dans les luttes intestines qui perdurent au sein de la mafia montréalaise, a appris La Presse.

Vers 5h mercredi de la semaine dernière, le système d'alarme de l'établissement situé au 8820, boulevard Saint-Laurent a retenti, appelant les pompiers sur place. Après avoir examiné les lieux, les sapeurs ont fini par découvrir un engin incendiaire qui avait été lancé sur le toit du bar, sans causer beaucoup de dommages. Ils ont remis le dossier à leurs partenaires de la Section des incendies criminels du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le 2 septembre, les pompiers ont été appelés pour un véhicule qui flambait dans le stationnement de l'établissement. Ils ont rapidement éteint les flammes qui ravageaient le véhicule rapporté volé, et ont confié l'affaire au SPVM.

Ces deux événements ont toute l'apparence de messages lancés dans le cadre des conflits qui déchirent les principales factions de la mafia montréalaise depuis la mort naturelle du parrain Vito Rizzuto, en décembre 2013, et l'opération Magot-Mastiff, qui a décapité le crime organisé montréalais le 19 novembre dernier.

Le Solid Gold était autrefois le quartier général de l'influent Calabrais Moreno Gallo, un chef de clan de la mafia assassiné dans un traquenard dans un restaurant d'Acapulco, au Mexique, en novembre 2013, vraisemblablement pour son manque de loyauté envers les Siciliens durant la détention de Vito Rizzuto aux États-Unis.

Une source a rapporté à La Presse qu'à la suite de la mort de Gallo, c'est Stefano Sollecito, chef intérimaire de la mafia montréalaise actuellement accusé à la suite de l'opération Magot-Mastiff, qui aurait pris le contrôle de l'établissement, une information qui n'a toutefois pas été confirmée par la police.

Une chose est sûre, Gregory Woolley, chef de gang proche de Sollecito et des Hells Angels, détenu depuis l'opération Magot-Mastiff, a été régulièrement observé par les policiers au Solid Gold avant son arrestation, en novembre dernier.

Les enquêteurs des incendies criminels du SPVM devront vérifier si les deux événements survenus au Solid Gold pourraient être liés aux meurtres de Moreno Gallo et de Rocco Sollecito, survenus en juin dernier.

Ces deux incendies criminels pourraient aussi s'inscrire dans la lignée des cocktails Molotov lancés ces dernières semaines sur les cafés Bellerose, à Laval, et Empire, à Montréal, sur le restaurant Le Liège, dans le quartier Parc-Extension, et sur l'entreprise John and Dino, à Saint-Léonard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer