Un policier québécois de la GRC accusé de harcèlement criminel

Un policier québécois de 33 ans de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a été... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un policier québécois de 33 ans de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a été arrêté mercredi matin par son propre corps policier et a été accusé de harcèlement criminel, d'abus de confiance et d'utilisation frauduleuse d'un ordinateur.

L'agent Kevin Beauvais-Benoit aurait utilisé sans autorisation les banques de données internes de la GRC pour vérifier l'identité des propriétaires de plaques d'immatriculation. Il aurait commis ces crimes entre 2014 et 2015 en Saskatchewan, avant qu'il ne soit muté au Québec. Depuis le début de l'année, il était suspendu avec solde.

Kevin Beauvais-Benoit aurait effectué ces vérifications illégales pour aider deux amis, soit Benoit Robert, 32 ans, de Saint-Michel-de-Napierville, et Dominic Boyer, 34 ans, de Saint-Rémi. Ceux-ci ont d'ailleurs été accusés de harcèlement criminel.

«Ces deux hommes auraient utilisé les renseignements obtenus illégalement pour se rendre à la résidence d'une victime et l'intimider», indique le communiqué de la GRC

Le policier de la GRC et ses deux présumés complices vont revenir en cour le 21 septembre prochain au palais de justice de Longueuil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer