Les Hells Angels «purs et durs» se réapproprient leur club

Le Canada Run, rassemblement des Hells Angels du Canada... (PHOTO SIMON SÉGUIN BERTRAND, ARCHIVES LE DROIT)

Agrandir

Le Canada Run, rassemblement des Hells Angels du Canada qui a lieu tous les quatre ans, s'est déroulé cette fin de semaine dans la région d'Ottawa.

PHOTO SIMON SÉGUIN BERTRAND, ARCHIVES LE DROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

«Les Hells Angels deviendront l'organisation criminelle la plus importante au Québec en 2016 et au cours des prochaines années», ont récemment confié à La Presse des sources policières spécialisées dans la lutte contre le crime organisé.

Les membres québécois de cette organisation en ont peut-être donné un avant-goût en fin de semaine, dans la région d'Ottawa, alors qu'ils se sont rendus nombreux au Canada Run, le rassemblement de tous les Hells Angels canadiens qui a lieu tous les quatre ans, en alternance, dans les provinces canadiennes.

Selon nos informations, au moins une trentaine de membres en règle des sections de Montréal, South et Trois-Rivières ont pris part à l'événement, en compagnie de membres de leurs principaux clubs-écoles ou supporteurs : Red Devils, Devils Ghosts, Deïmos Crew et Beast Crew.

L'absence de deux influents membres en règle - Mario Brouillette et Michel Lajoie-Smith - a toutefois été remarquée.

Brouillette, que la police a déjà considéré comme un chef potentiel pour l'organisation au Québec, a déclaré devant les commissaires aux libérations conditionnelles avoir quitté les Hells Angels. Quant à Lajoie-Smith, certaines informations veulent qu'il se soit retiré lui aussi. Mais dans les deux cas, la police les considère comme faisant toujours partie de l'organisation, que ce soit avec des couleurs dans le dos d'une veste ou non.

Les policiers présents en fin de semaine n'ont pas observé de Hells Angels québécois avec des vestes de Sherbrooke ou de Québec, laissant ainsi croire que ces deux sections n'ont toujours pas été officiellement réactivées.

Un participant du Canada Run.... (ARCHIVES LE DROIT) - image 2.0

Agrandir

Un participant du Canada Run.

ARCHIVES LE DROIT

Les ex-Rock Machine cèdent le pas

Si les Hells Angels ont voulu confirmer leur retour sur la scène criminelle au Québec en fin de semaine à Ottawa, la police croit aussi que 2016 marque le retour des «vrais Hells Angels purs et durs» à la tête de l'organisation dont les rênes étaient tenues par d'anciens Rock Machine qui avaient retourné leur veste depuis l'opération SharQc, menée en avril 2009. La semaine dernière, André Sauvageau, un ancien Rock Machine devenu Hells Angel et considéré comme un acteur important à Montréal, a été arrêté et a rejoint en prison son frère d'armes qui a suivi le même parcours dans les deux organisations, l'influent Salvatore Cazzetta.

Il y a quelques semaines, un autre ancien Rock Machine devenu Hells Angel, Alain Brunette, a été arrêté dans une opération de remorquage frauduleux du Service de police de la Ville de Montréal.

Deux anciens Rock Machine devenu Hells Angels ont depuis quitté les motards: Paul Porter, alias Sasquatch - surnommé ainsi en raison d'un personnage de la série télévisée L'homme de six millions de dollars - et Salvatore Brunetti.

Gilles Lambert, qui a toujours été très proche de Cazzetta, et Stéphane Trudel sont d'ex-Rock Machine toujours actifs chez les Hells Angels.

«Ils ont fait le travail, mais ce sont des Rock Machine habillés en Hells Angels. Maintenant, c'est le retour des vrais Hells Angels qui ont le logo du club tatoué sur le coeur. Certains le sont de père en fils. À partir de maintenant, on va voir une différence», nous a confié une source policière dernièrement.

***

Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le 514 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer