Exclusif

La police frappe l'un des principaux clubs-écoles des Hells Angels

Ce qui serait un local des Beast Crew... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Ce qui serait un local des Beast Crew de Richelieu et une maison attenante ont été perquisitionnés hier.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Les Beast Crew de Richelieu, un club de motards dont le local serait à Sorel, berceau des Hells Angels du Québec, sont la cible de la police depuis le début de la semaine, a constaté La Presse.

Ce qui serait un local des Beast Crew... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Ce qui serait un local des Beast Crew de Richelieu et une maison attenante ont été perquisitionnés hier.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Les Beast Crew seraient devenus l’un des trois... (Photo La Presse) - image 1.1

Agrandir

Les Beast Crew seraient devenus l’un des trois principaux clubs-écoles ou subalternes des Hells Angels.

Photo La Presse

À l'heure du souper hier, leur local présumé, un garage du rang Sainte-Thérèse, et une maison attenante ont été perquisitionnés par les enquêteurs de l'Escouade régionale mixte (ERM) de la Montérégie, qui étaient assistés pour l'occasion par les membres du Groupe tactique d'intervention de la Sûreté du Québec accompagnés de chiens.

Le photographe de La Presse n'a constaté aucun signe apparent de la présence d'un club de motards sur le terrain, sauf une dizaine de motos garées devant le garage. La perquisition s'est déroulée sans anicroche. Une douzaine de motards portant notamment les couleurs des Hells Angels, des Beast Crew et des Deimos Crew ont fait l'objet d'enquêtes par les policiers, qui en ont également profité pour vérifier leurs motos.

La veille, les enquêteurs avaient fouillé une demi-douzaine de résidences appartenant à des membres du club, sans toutefois procéder à des arrestations.

« Ce sont des perquisitions en cours d'enquête. Un bilan sera possiblement fait par la Sûreté du Québec [aujourd'hui] », a expliqué le capitaine Guy Lapointe.

DU GALON

Apparus il y a environ deux ans, pratiquement inconnus au départ, les Beast Crew seraient aujourd'hui devenus, selon des sources, l'un des trois principaux clubs-écoles ou subalternes des Hells Angels, avec les Devils Ghosts et les Red Devils.

Alors que les Beast Crew et les Devils Ghosts seraient impliqués dans certaines activités criminelles, dont le trafic de stupéfiants selon la police, les Red Devils seraient surtout affectés à la surveillance et la protection des membres des Hells Angels.

D'après nos informations, les Hells Angels des sections de Montréal et South auraient utilisé le local des Beast Crew perquisitionné hier pour effectuer des rencontres ces derniers mois. Rappelons que les Hells Angels de ces deux sections ont été en 2014 et 2015 successivement évincés des secteurs industriels des municipalités de Chambly et de Delson, dans la Rive-Sud, où ils ont tenté d'établir leurs nouveaux locaux.

Tout comme leurs compères des Devils Ghosts, les Beast Crew, qui compteraient au moins une dizaine de membres, seraient très visibles dans les bars de la région.

Ils sont de tous les événements impliquant les Hells Angels et leur présence a été remarquée lors des funérailles du membre en règle Lionel Deschamps, qui se sont déroulées en novembre dernier à Repentigny.

Rappelons que c'est à Sorel, à la fin des années 70, qu'a été créée la section des Hells Angels de Montréal, la première de ce club de motards au Québec. L'ancien local avait été détruit par un incendie criminel spectaculaire en octobre 2008.

Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le 514 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer