Conflit des plans Robert et Bellechasse: la police arrête deux suspects armés

Keven Lacroix-Butler et Kevin Duroseau... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Keven Lacroix-Butler et Kevin Duroseau

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Les policiers ont peut-être évité le pire mardi soir en arrêtant deux jeunes hommes liés à un gang de rue et qui se seraient trouvés en possession d'un pistolet chargé, d'au moins une cagoule et d'une veste anti-balles.

Alexandre Tremblay et Tilus Saintilus ont été assassinés... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Alexandre Tremblay et Tilus Saintilus ont été assassinés à Montréal en 2015.

Photo tirée de Facebook

D'autant plus que les deux suspects, Keven Lacroix-Butler 23 ans, et Kevin Duroseau, 24 ans, sont soupçonnés par la police d'être impliqués dans le conflit qui oppose deux gangs liés à des complexes d'habitation, le plan Robert dans Saint-Michel, et le plan Bellechasse, dans Rosemont, et qui a fait au moins six blessés dans une dizaine d'événements distincts depuis juillet 2015.

Lacroix-Butler et Duroseau, qui seraient liés au plan Robert selon nos sources, ont été accusés de possession d'une arme à feu, mercredi, au Palais de justice de Montréal.

Ils ont été arrêtés par les membres du groupe tactique d'intervention du SPVM vers 22 h 30, alors qu'ils se trouvaient dans un véhicule, à l'angle du boulevard Rosemont et de la 21e avenue, non loin d'un secteur où plusieurs des événements violents impliquant les individus des deux plans sont survenus ces derniers mois. Dans la voiture, les policiers ont trouvé un pistolet .38 chargé. Un des deux hommes portaient la veste anti-balles.

«Il y avait un danger imminent. Nos enquêteurs avaient l'impression qu'un autre événement était peut être sur le point de survenir», explique le commandant de la section Gang de rue de la région nord, Stephen Verissimo.

Compte tenu des circonstances, tout indique que ce sont des informations de sources qui ont mené les policiers sur la piste des suspects, une information que n'a pas voulu confirmer l'officier.

Selon nos informations, les deux suspects étaient très proches de Tilus Saintilus et d'Alexandre Tremblay, deux individus liés aux gangs de rue du secteur Saint-Michel assassinés respectivement en mars et décembre 2015.

Des vengeances motivées par ces attentats et des frictions au sujet de la vente de stupéfiants et du proxénétisme seraient à l'origine du conflit entre les plans Robert et Bellechasse.

Latent, le conflit semble avoir pris de l'ampleur depuis l'arrestation du chef de gang Gregory Woolley et de ses deux lieutenants, Jean-Winsing Barthélus et Dany Cadet lors de l'opération Magot-Mastiff, qui a décapité le crime organisé montréalais le 19 novembre dernier.

Selon un communiqué du SPVM, les enquêteurs de la section Gang de rue de la région Nord, aidés de leurs collègues des postes de quartier touchés, poursuivent leur enquête pour élucider d'autres crimes liés à ce conflit.

«Nous croyons que ces arrestations pourraient entraîner une accalmie dans les conflits même si ceux-ci ont des hypothèses différentes telles des disputes de territoires, des querelles entre individus et même des conflits de génération au sein d'un même gang. On ressentait beaucoup de pression dans la rue. Nous voulions effectuer des arrestations rapidement pour rassurer la population et nos enquêteurs ont travaillé très fort pour effectuer ces arrestations», ajoute le commandant Verissimo.

L'enquête se poursuit et d'autres arrestations et accusations pourraient être effectuées et portées dans le cadre de ces conflits.

Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le (514) 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer