Importante frappe contre la mafia montréalaise

L'un des individus appréhendés est Marco Pizzi, 46 ans,... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

L'un des individus appréhendés est Marco Pizzi, 46 ans, considéré par la police comme un important importateur de cocaïne de la mafia.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Mafia montréalaise

Actualité

Mafia montréalaise

Luttes de pouvoir, règlements de compte, arrestations, toutes les nouvelles sur la mafia montréalaise. »

Daniel Renaud
La Presse

Six mois après une importante frappe qui a décapité le crime organisé montréalais en novembre dernier, la police a porté un autre coup dur à la mafia montréalaise ce matin.

Liborio Cuntrera... (PHOTO COURTOISIE) - image 1.0

Agrandir

Liborio Cuntrera

PHOTO COURTOISIE

Les enquêteurs de l'Unité mixte d'enquête sur le crime organisé (UMECO) de la Gendarmerie Royale du Canada ont appréhendé 14 individus soupçonnés d'avoir importé plus d'une tonne de cocaïne au Canada. Durant l'enquête, baptisée Clemenza, les enquêteurs ont saisi, avec l'assistance des douaniers, 220 kilos de cocaïne et plus de 2M$ devant servir, selon eux, à financer les importations. Le prix du kilo de cocaïne varie constamment mais cette année, il est évalué en moyenne à 50 000$, ce qui fixe la valeur de 220 kilos de cocaïne autour de 11 millions de dollars.

Parmi les personnes visées dans l'opération, on retrouve notamment Liborio Cuntrera, 47 ans, de Laval, fils du défunt «Seigneur de Saint-Léonard», Agostino Cuntrera, assassiné devant son entreprise au plus fort de la tentative de putsch contre le clan Rizzuto en 2010. Selon nos informations, Liborio Cuntrera siège actuellement sur la table de direction de la mafia montréalaise mise en place à la suite de la mort naturelle du parrain Vito Rizzuto en décembre 2013. Cuntrera n'a toutefois pas été arrêté ce matin. Il se trouve actuellement en Italie mais son avocat a indiqué à la GRC qu'il se livrerait aussitôt revenu au pays.

Martino Caputo... (Photo Toronto Star) - image 2.0

Agrandir

Martino Caputo

Photo Toronto Star

Les enquêteurs de l'UMECO, assistés de policiers d'autres corps de police, ont arrêté ce matin Marco Pizzi, 46 ans, de Montréal-Nord, que la police considère comme un importateur de cocaïne de la mafia montréalaise, et un individu qui serait l'un de ses hommes deconfiance, Erasmo Crivello, 36 ans, de Laval.

Un des suspects était au pénitencier lorsqu'il a été arrêté ce matin. Il s'agit de Martino Caputo, 42 ans, qui purge déjà une sentence de 12 ans au pénitencier de Kingston en Ontario pour trafic de cocaïne. Caputo est également accusé du meurtre d'un individu tué alors qu'il regardait un match de la Coupe du monde de soccer sur la terrasse d'un bar de Toronto en juin 2012. Selon certaines informations, la famille Caputo de Toronto serait proche de celle des Caruana-Cuntrera.

Selon nos informations, parmi les autres accusés, certains seraient liés au protégé du caïd Raynald Desjardins, Vittorio Mirarchi, associé à la relève au sein de la cellule calabraise de la mafia montréalaise.

Riccardo Preteroti... (PHOTO COURTOISIE) - image 3.0

Agrandir

Riccardo Preteroti

PHOTO COURTOISIE

On retrouve également un membre influent des gangs de rue d'allégeance rouge de Montréal, Hansley Lee Joseph, 36 ans, qui se trouvait au côté de Chenier Dupuy dans une voiture, lorsque ce dernier a été assassiné à l'été 2012. Le nom de Joseph aurait également été entendu durant l'enquête Colisée dans l'importation de 218 kilos de cocaïne à l'aéroport Trudeau, dont une centaine de kilos avaient été importés à l'insu des chefs de la mafia montréalaise.

Au moment d'écrire ces lignes, l'un des suspects visés ce matin, Riccardo Preteroti, 48 ans, était toujours recherché par les policiers. Les autres, sauf Caputo et Cuntrera, ont été accusés d'importation, complot et trafic de cocaïne, par vidéoconférence, cet après-midi au Palais de justice de Montréal.

Essentiellement, les actes reprochés ont été commis au Québec, en Ontario, dans plusieurs régions des États-Unis, au Mexique, en Colombie et en Équateur, entre février et décembre 2011. La preuve est constituée de plusieurs saisies de cocaïne effectuées aux Etats-Unis, en Ontario et au Québec, par la police ou l'Agence des services frontaliers du Canada, dont une de 10 kilos qui avaient été mêlés à de la poudre d'asphalte en septembre 2011 à l'aéroport PET.

Marco Pizzi... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

Marco Pizzi

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Les suspects sont soupçonnés d'avoir comploté avec plusieurs autres individus qui n'ont pas été accusés dans la présente affaire, dont Vittorio Mirarchi, Giuseppe Colapelle et Tonino Callocchia, ces deux derniers ayant été assassinés respectivement en mars 2012 et décembre 2014 dans l'est de Montréal. La Poursuite s'est objectée à la remise en liberté de la plupart des accusés et leur enquête sur remise en liberté a été reportée à vendredi, pour la forme.

Les arrestations de ce matin ont principalement eu lieu dans la grande région de Montréal et dans la région d'Ottawa pour cette 3ème phase de l'enquête Clemenza, qui s'échelonne principalement sur les années 2010 et 2011 et qui visait principalement, à l'origine, les clans de Raynald Desjardins et de Giuseppe De Vito.

La première phase de l'enquête Clemenza a eu lieu bien malgré elle, en décembre 2011, lorsque Desjardins, son jeune protégé, Vittorio Mirarchi et d'autres membres de leur groupe ont été arrêtés pour le meurtre de l'aspirant parrain Salvatore Montagna commis un mois plus tôt à Charlemagne.

De la cocaïne a été retrouvée dans un... - image 5.0

Agrandir

De la cocaïne a été retrouvée dans un pneu.

Les enquêteurs de Clemenza avaient intercepté les communications des suspects et remis les informations à leurs collègues des Crimes contre la personne de la Sûreté du Québec, qui enquêtaient sur le meurtre de Montagna. La deuxième phase de Clemenza a eu lieu en mai 2014 et a visé plus particulièrement le clan De Vito.

Raynald Desjardins et Vittorio Mirarchi sont actuellement détenus à Bordeaux, en attente de sentence après avoir plaidé coupable de complot relativement au meurtre de Montagna.

Giuseppe De Vito lui, a été tué par empoisonnement au cyanure dans sa cellule du pénitencier de Donnacona en juillet 2013.

Rappelons que le 19 novembre dernier, l'Escouade régionale mixte de la Sûreté du Québec, assistée de la GRC, a arrêté les deux chefs présumés de la mafia montréalaise, Stefano Sollecito et Leonardo Rizzuto, dans une opération baptisée Magot-Mastiff.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer