Verdun : un employé d'une école primaire accusé de crimes sexuels

L'école Notre-Dame-de-la-Garde, à Verdun.... (PHOTO TIRÉE DE GOOGLE MAPS)

Agrandir

L'école Notre-Dame-de-la-Garde, à Verdun.

PHOTO TIRÉE DE GOOGLE MAPS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un employé de l'école Notre-Dame-de-la-Garde de Verdun a été suspendu de ses fonctions, hier, après avoir été accusé de contacts sexuels avec un mineur et d'agression sexuelle.

Vincent Charbonneau Lamothe, âgé de 22 ans, travaillait au service de garde de l'établissement, selon une lettre envoyée hier soir aux parents.

Les gestes qu'on lui reproche auraient été commis en 2014. 

En plus des accusations de contacts et d'agression, le jeune homme fait face à cinq autres chefs, dont leurre, possession et distribution de pornographie juvénile, ainsi que « rendre accessible à un enfant du matériel sexuel explicite ».

« Compte tenu de la nature des accusations, il a été décidé sur-le-champ de suspendre cet employé », précise l'école dans sa communication aux parents. « Soyez assurés que la sécurité des élèves demeure la priorité de l'école et de la Commission scolaire. »

Josée Lapierre, la directrice de l'école Notre-Dame-de-la-Garde, a refusé de répondre aux questions de La Presse, nous dirigeant à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys. Celle-ci n'a pas immédiatement retourné nos appels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer