Un Ontarien et trois étrangers arrêtés pour tentative de trafic de migrants

Un homme de Cornwall et trois citoyens étrangers ont été arrêtés à la... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un homme de Cornwall et trois citoyens étrangers ont été arrêtés à la frontière, dans ce que les autorités qualifient de tentative de passage de migrants clandestins entre les États-Unis et le Canada.

L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a indiqué avoir reçu des informations de ses homologues américains le 11 février. Les autorités américaines ont dit avoir repéré trois citoyens étrangers qui avaient un «comportement suspect», à Massena, dans l'État de New York.

L'ASFC a exercé une surveillance des trois personnes en collaboration avec ses partenaires. Le Service de police mohawk d'Akwesasne a ensuite été en mesure d'intercepter et d'arrêter le trio, de même qu'un homme de Cornwall, en Ontario.

Les suspects ont été arrêtés sur l'île Cornwall, sur le fleuve Saint-Laurent, du côté canadien de la frontière.

Selon l'ASFC, l'Ontarien est soupçonné de complicité dans le «mouvement illégal de personnes» au Canada en vertu de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés.

Les trois étrangers ont été arrêtés pour être entrés au Canada sans s'être soumis aux contrôles réglementaires. L'ASFC n'a pas divulgué leur nationalité et n'a pas donné de détails à leur sujet.

L'agence a précisé que les trois personnes avaient fait l'objet d'une enquête de Citoyenneté et Immigration Canada et d'une audience relative à la détention les 15 et 16 février. Ils resteront détenus jusqu'à ce qu'ils puissent être déportés.

L'homme de Cornwall a été libéré sous promesse de comparaître le 15 mars. Un porte-parole de l'ASFC, Chris Kealy, a affirmé que ce cas était un bon exemple de la façon dont les autorités policières et les organismes d'application de la loi peuvent collaborer ensemble.

M. Kealy n'était pas en mesure de dire pourquoi les trois étrangers voulaient entrer au Canada, mais a souligné que des gens tentaient parfois de traverser la frontière clandestinement.

Dans un autre cas semblable survenu en septembre, un groupe d'étrangers a tenté d'entrer en Ontario en provenance des États-Unis sur une motomarine, selon M. Kealy.

«Il y avait trop de gens sur l'engin et il s'est renversé, et deux personnes se sont noyées», a-t-il rappelé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer