De l'héroïne dans des statuettes africaines

Le colis, qui devait être livré à une... (PHOTO FOURNIE PAR L'ASFC)

Agrandir

Le colis, qui devait être livré à une adresse en Ontario, sera remis à la Gendarmerie royale du Canada pour enquête.

PHOTO FOURNIE PAR L'ASFC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Les agents des services frontaliers ont saisi 500 grammes d'héroïne présumée dissimulée dans des statuettes en provenance du Kenya, à la fin du mois dernier, à l'Établissement de traitement du courrier Léo-Blanchette de Montréal.

Les agents des services frontaliers ont saisi 500... (PHOTO FOURNIE PAR L'ASFC) - image 1.0

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR L'ASFC

Les agents des services frontaliers ont saisi 500... (PHOTO FOURNIE PAR L'ASFC) - image 1.1

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR L'ASFC

C'est en examinant un colis aux rayons X que les douaniers ont remarqué des masses foncées à l'intérieur du paquet. Ils ont déballé le colis qui contenait cinq statuettes d'art africain. Ils ont ensuite ouvert la base des statuettes et découvert des sacs noirs remplis d'héroïne présumée dans chaque statuette, pour un poids total approximatif de 500 grammes de drogue.  

Le colis, qui devait être livré à une adresse en Ontario, sera remis à la Gendarmerie royale du Canada pour enquête.

En 2015, l'agence a effectué 2771 saisies de drogue au Québec. Les trois quarts ont eu lieu au centre de traitement du courrier situé à Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer