Laval poursuit Nepcon, l'ex-maire Vaillancourt et deux complices

Laval réclame 12,8 millions, soit 20% de la... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Laval réclame 12,8 millions, soit 20% de la valeur des contrats octroyés à Nepcon, entre 1997 et 2009.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville de Laval a déposé cet avant-midi une poursuite de 12,8 millions de dollars contre l'entreprise de construction Nepcon, l'ancien maire Gilles Vaillancourt et les deux ex-fonctionnaires Claude Asselin et Claude Déguise.

La poursuite se fait dans le cadre de la nouvelle Loi 26 qui permet la récupération des sommes liées à des contrats obtenus à la suite de manoeuvres frauduleuses. La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a autorisé Laval à aller de l'avant malgré la mise en place, le mois dernier, d'un programme volontaire de remboursement destiné aux entreprises fautives.

C'est le règlement récent d'un dossier d'expropriation impliquant Nepcon qui a été la bougie d'allumage pour Laval. La municipalité devait verser 2,3 millions à Nepcon. L'administration lavalloise ne souhaitait pas payer d'un côté et réclamer de l'autre ce qu'elle estime être son dû.

Laval réclame 12,8 millions, soit 20% de la valeur des contrats octroyés à Nepcon, entre 1997 et 2009.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer