Alberta: un homme accusé de deux meurtres subira une évaluation psychiatrique

Derek Saretzky a comparu brièvement, mercredi, par visioconférence... (Photo Jeff McIntosh, La Presse Canadienne)

Agrandir

Derek Saretzky a comparu brièvement, mercredi, par visioconférence dans une salle de cour de Lethbridge.

Photo Jeff McIntosh, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lauren Krugel
La Presse Canadienne
LETHBRIDGE, Alb.

Un homme accusé d'avoir tué une fillette de deux ans et son père dans le sud de l'Alberta plus tôt ce mois-ci devra subir une évaluation psychiatrique de 30 jours.

Derek Saretzky a comparu brièvement, mercredi, par visioconférence dans une salle de cour de Lethbridge. L'homme de 22 ans, vêtu d'une combinaison bleue, a gardé les yeux baissés pendant la majeure partie de l'audience.

L'accusé est retourné derrière les barreaux après avoir été transporté à l'hôpital la semaine dernière. Certains médias rapportent qu'il aurait tenté de mettre fin à ses jours.

Selon son avocat Patrick Edgerton, M. Saretzky semble en bonne santé - il parle et marche normalement -, bien qu'il soit évidemment préoccupé par les procédures judiciaires.

Me Edgerton a expliqué que l'évaluation psychiatrique avait été recommandée pour déterminer si son client est apte à subir son procès et pour mieux comprendre son état d'esprit lors du drame.

L'examen sera effectué au centre de psychiatrie légale du sud de l'Alberta, à Calgary. Le dossier sera de retour en cour le 29 octobre.

Derek Saretzky est accusé du meurtre prémédité de la petite Hailey Dunbar-Blanchette et de son père, Terry Blanchette. Il fait face également à une accusation d'indignité envers le cadavre de la fillette.

L'accusé a été arrêté après que le corps de M. Blanchette eut été découvert dans son domicile de Blairmore plus tôt au mois de septembre.

Les autorités n'arrivaient pas à trouver la petite Hailey et avaient lancé une Alerte Amber qui s'était étendue vers l'Ouest canadien et les États-Unis. Son corps a finalement été récupéré le lendemain dans une zone rurale près de Blairmore.

Les policiers ont révélé que MM. Blanchette et Saretzky se connaissaient, mais ils n'ont pas précisé la nature de leur relation. la fillette, Cheyenne Dunbar, a décrit M. Saretzky comme un vieil ami à qui elle n'avait pas parlé depuis des années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer