Cocktail Molotov sur un immeuble abritant le bureau de l'avocat des Rizzuto

Peu avant trois heures, les pompiers ont reçu... (PHOTO FÉLIX O.J. FOURNIER, COLLABORATION SPECIALE)

Agrandir

Peu avant trois heures, les pompiers ont reçu un appel concernant un début d'incendie allumé dans une ruelle, à l'arrière d'un bureau situé sur le boulevard Saint-Laurent, près de la rue Mozart, dans la Petite-Italie.

PHOTO FÉLIX O.J. FOURNIER, COLLABORATION SPECIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Un cocktail Molotov a été lancé en milieu de nuit sur un immeuble abritant des bureaux de professionnels, dont celui de Me Loris Cavaliere, qui a défendu les membres de la famille Rizzuto au cours des dernières années, et de Leonardo et Bettina Rizzuto, deux des enfants du défunt parrain Vito Rizzuto devenus avocats.

Peu avant trois heures, les pompiers ont reçu un appel concernant un début d'incendie allumé dans une ruelle, à l'arrière d'un bureau situé sur le boulevard Saint-Laurent, près de l'avenue Mozart, dans la Petite-Italie. Les flammes ont été rapidement maîtrisées et les dommages sont minimes. Personne n'a été blessé dans l'incident qui a toutes les apparences d'un message. Des policiers ont pris des photos de la scène de crime durant la nuit. «Les enquêteurs se rendront sur les lieux aujourd'hui pour tenter de trouver des indices», explique le porte-parole du SPVM, André Leclerc.

Outre les bureaux de Me Cavaliere et ses associés, l'immeuble abrite également les bureaux d'un autre avocat et de comptables ; les enquêteurs ne devront donc écarter aucune hypothèse. En revanche, des sources nous parlent d'un regain de tension au sein de la mafia depuis quelques semaines.

Des membres de la famille Rizzuto et du clan des Siciliens contrôlent toujours la nouvelle table de direction de la mafia montréalaise selon la police et font partie de l'Alliance criminelle consolidée à Montréal à la suite de la mort naturelle du parrain Vito Rizzuto en décembre 2013.

Cette tension pourrait constituer la toile de fond du meurtre récent d'un jeune homme de 24 ans, Claudio Marco Campellone, assassiné il y a dix jours devant chez lui, dans le secteur Rivière-des-Prairies. Selon nos informations, Campellone aurait travaillé pour l'un des membres de la table de direction de la mafia et pourrait avoir été tué dans le contexte d'un conflit entre deux trafiquants implantés dans le secteur Rivière-des-Prairies. La police craint des représailles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer