Coups de feu à LaSalle: un lieutenant du crime organisé irlandais ciblé

Une douille d'arme à feu est restée sur... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

Une douille d'arme à feu est restée sur la scène de crime.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

L'homme de 36 ans victime d'une tentative de meurtre, hier dans l'arrondissement de LaSalle, est considéré par la police comme un lieutenant du crime organisé traditionnel irlandais, a appris La Presse.

Comme il le fait régulièrement, Andrew Griffin venait de quitter la piscine de l'Aquadôme, rue Lapierre, vers 13h, et s'apprêtait à enfourcher sa moto garée dans le stationnement du complexe sportif lorsqu'un ou deux individus ont ouvert le feu sur lui à plusieurs reprises à l'aide, notamment, d'un fusil de calibre 12.

Atteint aux côtes, Griffin a quand même trouvé la force de fuir ses agresseurs en courant vers l'intérieur de l'Aquadôme, où les secours l'ont trouvé. Il a refusé de collaborer avec les policiers dépêchés sur place et a été transporté à l'hôpital, où il repose hors de danger malgré des blessures sérieuses.

Des témoins ont entendu au moins cinq à six coups de feu. L'un d'eux a raconté à des journalistes qu'il avait d'abord cru que c'était le moteur de la moto qui pétaradait avant d'apercevoir la victime courir en criant.

«Pendant que la victime courait se réfugier à l'intérieur, le ou les tireurs ont fui par la rue Lapierre vers le parc Angrignon, où, croit-on, un véhicule les attendait», raconte l'agent Manuel Couture de la police de Montréal.

Peu après le crime, la police de Montréal a donné une description d'un suspect: l'homme, un Blanc, mesure environ 1,70 m (5 pieds 8) et pèse près de 75 kg (160 livres). Il portait un jean bleu, un chandail noir par-dessus un chandail blanc et une casquette noire.

Proche des Laramée

Selon nos sources, Andrew Griffin serait lié à la cellule du crime organisé traditionnel irlandais autrefois dirigée par Richard Matticks et les frères Jamie et Cody Laramée. Le patriarche du clan est mort de cause naturelle en janvier dernier alors que les deux frères - dont l'aîné, Jamie, était considéré comme un successeur potentiel à Richard Matticks - ont été assassinés dans un bar de LaSalle, le Nite Lite, à l'été 2013.

Griffin aurait été très proche de Richard Matticks et des frères Laramée. Il est considéré par nos sources comme un membre influent de ce clan bien implanté dans l'arrondissement du Sud-Ouest et dans le port de Montréal et indépendant d'autres cellules du crime organisé traditionnel irlandais. Il n'a toutefois pas d'antécédents criminels au Québec.

Ce sont les enquêteurs de la région Ouest du SPVM qui sont chargés d'élucider l'attaque qui en étonne plus d'un dans la police. Des sources n'excluent pas une mésentente sur le contrôle d'un territoire et les enquêteurs ne devront écarter aucune hypothèse, y compris une dispute intestine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer