Perquisition de l'UPAC à la firme de génie BPR

Selon les informations recueillies par La Presse, cette opération... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

Selon les informations recueillies par La Presse, cette opération concerne le scandale des compteurs d'eau à Montréal. La firme BPR a agi dans ce dossier comme chef d'orchestre au nom de la Ville de Montréal ; elle a élaboré le projet, établi les devis pour choisir l'entreprise et participé au processus de sélection.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Unité permanente anticorruption (UPAC) perquisitionne les bureaux de la firme de génie BPR, à Montréal et Québec, depuis tôt ce matin.

À l'UPAC, on confirme qu'une soixantaine de policiers sont sur les lieux. L'opération de ce matin vise essentiellement à recueillir des preuves documentaires et informatiques qui pourront faire avancer l'enquête. Aucune arrestation n'est prévue, a précisé la porte-parole de l'UPAC, Anne-Frédérick Laurence.

Selon les informations recueillies par La Presse, cette opération concerne le scandale des compteurs d'eau à Montréal. La firme BPR a agi dans ce dossier comme chef d'orchestre au nom de la Ville de Montréal ; elle a élaboré le projet, établi les devis pour choisir l'entreprise et participé au processus de sélection.

En bout de piste, c'est le consortium Génieau, formé de l'entreprise de Tony Accurso, Simard-Beaudry, et de la firme de génie Dessau, qui a décroché le contrat. Le contrat des compteurs d'eau (355 millions) était le plus important jamais octroyé par la Ville de Montréal, en 2007. Il a toutefois été annulé deux ans plus tard.

En janvier 2014, les enquêteurs de l'escouade Marteau au sein de l'UPAC ont demandé à la Ville de Montréal de relever de leur secret professionnel les avocats impliqués dans le dossier des compteurs d'eau. On se rappellera que le contentieux de la Ville n'avait pas été impliqué. C'est plutôt la firme Dunton Rainville qui a été mise à contribution pour attester de la conformité légale du dossier. C'est la firme BPR qui avait attribué le contrat à Dunton Rainville.

En 2007, le contrat des compteurs d'eau avait soulevé des critiques d'ordre administratives. Une plainte avait même été déposée auprès de la ministre des Affaires municipales d'alors, Nathalie Normandeau, qui l'avait rejetée.

En 2009, La Presse révélait que le président du comité exécutif de Montréal, Frank Zampino, avait séjourné sur le bateau de luxe de Tony Accurso alors que l'appel d'offres public pour le contrat des compteurs d'eau était en cours.

En avril 2014, l'UPAC a procédé à sept perquisitions en lien notamment avec les compteurs d'eau. La résidence de Frank Zampino avait alors été perquisitionnée.

La firme BPR a vendu ses activités d'ingénierie à l'américaine Tetra Tech en 2010.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer