Drogue: un réseau de la mafia calabraise démantelé à Toronto

L'investigation a permis l'identification de «plusieurs cellules» de... (Photo Mark Blinch, archives Reuters)

Agrandir

L'investigation a permis l'identification de «plusieurs cellules» de la mafia calabraise qui procédaient à l'importation et le trafic de drogue, le trafic d'armes à feu, l'extorsion ou encore le recel, a noté la police.

Photo Mark Blinch, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
MONTRÉAL

Un important réseau de la mafia calabraise, la Ndrangheta, a été démantelé dans la région de Toronto par la police canadienne qui a accusé mercredi ses membres de trafics de drogues et d'armes, et d'actes d'extorsion.

Dix-neuf hommes, âgés de 26 à 66 ans, ont été arrêtés par les forces de l'ordre mardi lors d'une opération ayant mobilisé 260 policiers dans le cadre d'une enquête internationale démarrée il y a deux ans, a indiqué mercredi la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

L'enquête est toujours en cours et ce sont plus de 25 mandats de perquisition qui sont «en voie d'être exécutés», a-t-il été précisé dans un communiqué.

Organisation criminelle originaire du sud de l'Italie, la Ndrangheta compte au Canada «plusieurs dizaines de membres regroupés dans diverses ''familles'' de la mafia qui sont souvent isolées et secrètes», a indiqué la police.

C'est pour cibler «les plus hauts échelons» de la branche canadienne de la Ndrangheta que les autorités canadiennes ont ainsi lancé en mai 2013 l'enquête internationale «Ophoenix».

La GRC a ainsi identifié deux hommes accusés d'être les parrains de l'organisation au Canada: Giuseppe Ursino, 62 ans, arrêté mardi, et Carmine Verduci, décédé au cours de l'enquête. Interpellé également, Diego Serrano, 66 ans, est pour sa part présenté comme «un facilitateur important» pour les familles mafieuses visées.

L'investigation a permis l'identification de «plusieurs cellules» de la mafia calabraise qui procédaient à l'importation et le trafic de drogue, le trafic d'armes à feu, l'extorsion ou encore le recel, a noté la police.

Trois armes à feu, 8,5 kg de cocaïne, 7 kg de cannabis et de l'argent ont été saisis par les gendarmes canadiens lors de leur coup de filet de mardi.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer