Un présumé meurtrier encore sous conditions est accusé

Dustin Lombardi... (PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM)

Agrandir

Dustin Lombardi

PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Un homme de 27 ans a été accusé de meurtre au premier degré cet après-midi au Palais de justice de Montréal relativement au dernier homicide de 2014 commis en décembre, dans l'arrondissement Lachine.

Le suspect, Dustin Lombardi, dont l'adresse est inconnue, reviendra en cour mardi prochain, pour la forme.

C'est la présence d'esprit d'un patrouilleur du poste de quartier 11 du SPVM qui a permis l'arrestation du suspect, en début de nuit dernière, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce. Les policiers ont intercepté un véhicule à l'angle des rues Girouard et Sherbrooke. Lors de l'interception, l'un des patrouilleurs a reconnu Lombardi qui faisait l'objet d'un mandat d'arrestation pancanadien émis par l'escouade Condor de la Gendarmerie Royale du Canada, spécialisée dans la recherche des détenus fédéraux qui se retrouvent en liberté illégale, habituellement pour avoir brisé leurs conditions.

Mais en poussant leur enquête plus loin, les patrouilleurs ont réalisé que Lombardi était également recherché par les enquêteurs des Crimes majeurs du SPVM pour le dernier meurtre de l'année, commis le 22 décembre.

En libération d'office

Lombardi a été condamné à trois ans et six mois de prison en octobre 2011 pour une affaire d'agression et de possession d'armes prohibées.

Selon une décision de la Commission des libérations conditionnelles du Canada, l'affaire qui avait mené Lombardi derrière les barreaux a débuté par une dispute avec un proche. Il aurait alors rapidement perdu le contrôle avant de s'en prendre physiquement à sa victime. Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, ils ont trouvé cinq armes, dont des pistolets et un revolver, des munitions, et une certaine quantité de drogues.

Lombardi a obtenu sa libération d'office en février 2014.

En raison de son attitude rébarbative au pénitencier et de son caractère impulsif, les commissaires lui ont imposé de sévères conditions.

Ainsi, il a été envoyé dans une maison de transition et il lui était interdit de consommer drogue et alcool, de fréquenter toute personne ayant des antécédents judiciaires, et de posséder une arme à vie.

Sanglante découverte

Après avoir été arrêté, Lombardi a été interrogé par les enquêteurs des Crimes majeurs qui ont rapidement convaincu un procureur de porter des accusations, tellement que le personnel du Palais de justice a été un peu pris de court lorsque le nom du suspect s'est ajouté à la dernière minute à la liste des comparutions de l'après-midi.

Lombardi est accusé d'avoir tué Francis David Rosenberg, 24 ans, retrouvé ensanglanté dans un véhicule immobilisé à l'angle de la rue Duff Court et du Croissant Roy. L'homme, qui aurait été atteint d'au moins une balle, bougeait encore à l'arrivée des policiers appelés sur place pour des coups de feu. Il a été transporté à l'hôpital où son décès a été constaté. Fait à noter, le chien de la victime, un doberman, se trouvait dans la voiture et a accueilli les patrouilleurs avec agressivité à un point tel qu'ils ont dû utiliser leurs boucliers pour faire sortir la bête du véhicule, pour éviter qu'elle contamine la scène.

Le mobile du crime pourrait être une affaire de stupéfiants ou une dispute à coups de barre de fer impliquant la victime survenue dans les semaines précédentes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer