Le policier atteint par balle en Alberta risque de ne pas survivre

Le corps inanimé de Shawn Maxwell Rehn a... (Photo: Reuters)

Agrandir

Le corps inanimé de Shawn Maxwell Rehn a été retrouvé samedi après-midi dans une maison près du casino où s'était produit le drame.

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Saint-Albert

L'un des deux agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) atteint par balle à Saint-Albert, au nord-ouest d'Edmonton, ne survivra probablement pas à ses blessures.

Lors d'un point de presse dimanche soir, une porte-parole de la GRC a indiqué qu'en raison de la gravité de ses blessures, David Matthew Wynn n'avait jamais repris conscience et risquait de ne pas survivre. La GRC a refusé de dire s'il était maintenu en vie artificiellement.

L'agent Wynn et son collègue Derek Walter Bond ont été blessés par balle près du casino Apex de Saint-Albert alors qu'ils enquêtaient sur un vol de voiture tôt samedi matin.

Les événements se sont produits alors qu'ils tentaient d'intercepter Shawn Maxwell Rehn, un individu au casier criminel très étoffé.

Selon la GRC, le suspect a tiré deux fois, atteignant les policiers avant même qu'ils ne puissent se défendre. L'agent Wynn a été atteint à la tête, alors que l'agent Bond a été touché à l'épaule et au torse.

Le corps inanimé du suspect de 34 ans a été retrouvé samedi après-midi dans une maison près du casino où l'incident s'est produit.

Dimanche soir, le commissaire de la GRC, Bob Paulson, a révélé que Shawn Maxwell Rehn n'aurait probablement pas dû être en liberté, considérant son profil.

«Il avait une histoire criminelle très complexe et très active lorsqu'il a tiré sur les policiers. Il faut déterminer s'il était raisonnable d'avoir un tel individu en liberté, qui évoluait parmi nous», a laissé tomber le commissaire, visiblement troublé par les informations relatives à l'historique du suspect.

Il a décrit le profil criminel de l'individu comme «très très lourd» et a admis qu'il lui était toujours difficile de comprendre l'ensemble de son profil, tant il y a d'éléments judiciaires qui se chevauchent.

Shawn Maxwell Rehn était notamment sous le coup d'une interdiction à vie de détenir des armes, alors qu'il avait commis plusieurs crimes impliquant des armes à feu par le passé.

La GRC a précisé qu'une autopsie serait pratiquée lundi sur le corps du suspect pour déterminer la cause de sa mort.

Congé de l'hôpital pour le second agent

Le second policier atteint par le suspect a pu quitter le centre hospitalier où il était traité, mais fait face à une très longue période de réadaptation, ont confirmé les autorités.

«Derek Walter Bond a reçu son congé de l'hôpital après des blessures à l'épaule et au torse. Ses blessures sont néanmoins sérieuses. Le projectile a frôlé des organes vitaux», a indiqué commissaire adjointe de la GRC en Alberta, Marianne Ryan.

Les anciens collègues de M. Wynn, qui travaillait auparavant pour le Service de police de Bridgewater, en Nouvelle-Écosse, ont été ébranlés de le savoir en danger de mort.

«Nous avons travaillé avec lui pendant des années (...) Quand il a pris la décision de changer de carrière pour se joindre à la GRC, nous l'avions appuyé. Nous offrons notre soutien et toute notre affection à sa famille, ses amis et ses collègues», a écrit le service de police sur sa page Facebook.

Le député provincial de la Nouvelle-Écosse Mark Furey, qui a connu le policier lorsqu'il était ambulancier, a confirmé que sa communauté d'origine était particulièrement touchée par l'incident. En 1996, un autre agent de la GRC en Nouvelle-Écosse, le sergent Derek Burkholder, avait été abattu dans le cadre de son travail.

M. Wynn, âgé de 42 ans, est un employé de la GRC depuis 2009.

Dans sa province d'adoption, M. Wynn se rend depuis des années dans les écoles publiques de Saint-Albert pour fournir des informations aux élèves sur les drogues, notamment.

Selon la porte-parole des écoles de Saint-Albert, il est le visage de la GRC pour plusieurs enfants, qui l'ont rencontré à plusieurs reprises pendant leur parcours scolaire. «C'est bouleversant pour toute la communauté», a souligné Paula Power.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer