Un policier du SPVM impliqué dans un réseau de paris illégaux

André Thibodeau (à droite), qui cumule 25 ans... (PHOTOS LA PRESSE)

Agrandir

André Thibodeau (à droite), qui cumule 25 ans d'expérience au Service de Police de la Ville de Montréal, et Natalino Paccione (à gauche), tête dirigeante de l'organisation, devront faire face à des accusations de gangstérisme.

PHOTOS LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Un policier du SPVM chevronné et certains individus liés à la mafia ont été arrêtés hier matin lors du démantèlement d'un réseau de paris illégaux.

André Thibodeau, qui cumule 25 ans d'expérience au Service de police de la Ville de Montréal, et Natalino Paccione, soupçonné d'être la tête dirigeante de la cellule, devront faire face à des accusations de gangstérisme. Le policier, considéré comme le « bras droit » du regroupement illégal, sera aussi accusé d'abus de confiance et d'entrave à la justice. Il a été suspendu sans solde.

En tout, 12 personnes ont été arrêtées, mais quatre autres suspects étaient toujours recherchés par la police au moment de publier. Ils devront tous répondre à des accusations de bookmaking et de complot.

« On a démantelé un réseau de bookmaking qui était relié au crime organisé traditionnel italien. », a déclaré le commandant Ian Lafrenière, responsable du service des communications du SPVM.

« Quand il y a des cas comme celui-là, il ne faut pas se cacher, il faut agir, et c'est ce qu'on a fait aujourd'hui », ajoute-t-il.

En marge des arrestations, des milliers de dollars ont été saisis lors de la frappe policière. « Ça pouvait aller jusqu'à 125 000 dollars par gageure », dit Ian Lafrenière. L'agent de la paix a été dénoncé par ses collègues de travail.

Selon nos informations, André Thibodeau était superviseur au poste de quartier 33 situé dans Parc-Extension. De l'avis de ses pairs, il disposait de nombreuses sources dans les milieux grec et italien. L'homme, décrit comme un individu sociable et amateur de sports, aurait déjà travaillé au service de renseignement du SPVM. Il était aussi réputé pour rechercher la compagnie de gens du monde du sport.

Natalino Paccione, 60 ans, est connu des milieux policiers. Il a déjà reçu des amendes de 175 000 $ et de 20 000$ pour d'autres histoires de jeu, entre autres lors de l'enquête Colisée. À ce moment, on le décrivait comme « l'un des plus importants agents dans l'entreprise [de paris illégaux] », dans une preuve policière déposée à la cour.

L'opération d'envergure est menée par la division des affaires internes du SPVM. La Division des affaires internes est notamment chargée de mener des enquêtes concernant toute allégation d'infraction ou d'acte criminel impliquant le personnel du service de police.

La Gendarmerie royale du Canada, l'Agence des services frontaliers du Canada, la Sûreté du Québec et les services de police de Laval, Québec et Blainville ont aussi collaboré à l'opération d'hier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer