Médecine illégale: une Drummondvilloise reconnaît sa culpabilité

Marie-France Brisson... (Photo collaboration spéciale Éric Beaupré)

Agrandir

Marie-France Brisson

Photo collaboration spéciale Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-France Brisson a plaidé coupable, hier matin au palais de justice de Drummondville, aux deux accusations d'exercice illégal de la médecine qui pesaient sur elle.

Le Collège des médecins reprochait notamment à Mme Brisson, qui n'est pas inscrite au tableau du Collège des médecins, d'avoir diagnostiqué des maladies et prescrit des médicaments dans son commerce de Drummondville, Para Pharma, à l'été 2013. Sur le site internet de l'entreprise, on peut notamment lire que des services de «morathérapie» sont offerts depuis 1992. La «morathérapie» est décrite comme une technique d'«autoguérison par une nouvelle programmation des cellules souches», selon le site de l'entreprise.

Marie-France Brisson a été condamnée à payer une amende de 12 500$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer