Cyberattaque au Service de police d'Ottawa: le système jugé sécuritaire

Service de police d'Ottawa... (Photo Martin Roy, archives LeDroit)

Agrandir

Service de police d'Ottawa

Photo Martin Roy, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Une déclaration publiée en ligne indique que la cyberattaque contre le site Web de la police d'Ottawa a eu lieu en représailles pour ce qui a été qualifié de coup monté de la police contre un adolescent innocent.

La déclaration, publiée sur Twitter par le compte @AerithXOR2, accuse la police d'Ottawa d'avoir fait des accusations au nom du FBI, sans aucune preuve.

Un policier du service d'Ottawa est identifié dans la déclaration. Certains médias ont rapporté que l'adolescent est soupçonné d'avoir fait de faux appels aux services d'urgence à travers l'Amérique du Nord.

Le site Web de la police d'Ottawa était à nouveau désactivé lundi après un incident de piratage qui serait lié au groupe Anonymous au cours du week-end.

Les médias ont rapporté que le groupe a ciblé le site Web de la police, ainsi que celui de la Ville d'Ottawa, qui a été remis en ligne en milieu de journée lundi.

Les anomalies se sont manifestées pour la première fois vendredi dernier. En voulant entrer dans le site Web de la Ville, les usagers ont plutôt aperçu l'image d'une banane dansante et un court texte s'en prenant à l'un des policiers de la force constabulaire.

Les responsables ont également menacé d'attaquer d'autres sites gouvernementaux, dont ceux de la Cour suprême et du Parlement du Canada. Ces deux sites étaient toujours accessibles en milieu de journée, lundi.

La Ville d'Ottawa ne croit pas que des informations importantes aient été perdues ou compromises.

La police a déclaré qu'elle continuait de travailler avec les fournisseurs de service pour «régler les problèmes affectant ottawapolice.ca», mais a ajouté qu'elle n'allait pas commenter l'enquête en cours.

Dans un communiqué publié samedi, la Ville a mentionné qu'elle était «confiante qu'aucune information corporative ou résidentielle n'a été compromise à la suite de cette attaque».

Elle a ajouté que les «problèmes sont liés à un fournisseur de service de tiers parti».

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer