La police arrête quatre membres d'un gang de rue émergent

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La police de Montréal a multiplié récemment les arrestations dans l'entourage d'un gang de rue émergent, dans l'espoir d'offrir un peu de répit aux résidants d'un complexe de HLM du quartier Saint-Michel, frappés par trois fusillades en neuf jours au début du mois de juin.

Les résidants des appartements situés à l'angle de la 25e Avenue et du boulevard Robert ont connu plusieurs soirées agitées en juin, explique l'agent Dany Richer, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le 1er juin, peu avant 22h, des coups de feu ont été tirés vers un édifice à partir d'un véhicule. Le 4 juin, des tirs ont retenti au même endroit, à la même heure, sans atteindre de cible apparente. Et le 9 juin, le manège s'est répété vers 23h30, un véhicule étant même atteint par au moins un tir.

Les enquêteurs spécialisés en gangs de rue de la région Nord du SPVM ont entamé une enquête et reçu des informations qui liaient les fusillades à l'entourage des Loyal Gangster Clique, ou LGC, gang émergent qui s'affiche beaucoup dans le secteur de la 15e et de la 7e Avenue à Saint-Michel, selon ce qui a été révélé en cour depuis.

Deux perquisitions ont été menées à la fin du mois de juin dans le cadre de l'enquête. Selon la preuve dévoilée jusqu'ici au tribunal, les policiers n'ont trouvé aucun élément qui leur permet de relier un suspect à la fusillade, mais ils ont tout de même saisi deux armes à feu, une grande quantité de munitions, des stupéfiants, des milliers de dollars en argent comptant et plusieurs cartes bancaires clonées.

Quatre arrestations

Quatre suspects ont été arrêtés: Alex St-Fort, 21 ans, Willindy Constant, 25 ans, son frère Juno Aristide Constant, 23 ans, ainsi qu'un mineur de 17 ans dont l'identité est protégée en raison de son âge. Tous ont plaidé non coupables à diverses accusations liées à la possession des articles saisis.

Juno Aristide Constant et Willindy Constant sont les frères de Woody Aristide, condamné pour le meurtre de sang-froid d'un membre de gang rival au marché aux puces Métropolitain, à Saint-Léonard, en 2007.

Juno Aristide Constant, entraîneur de basketball, a expliqué aux policiers qu'il détenait une arme chargée dans sa chambre pour sa protection depuis deux semaines.

Peu avant, des enquêteurs avaient rencontré le jeune homme aux funérailles de son ami Steven Celestin, assassiné lors d'un affrontement au bar Mile End, au début du mois de juin. Les policiers lui avaient dit que sa vie était en danger, car des gens des milieux criminels lui en voulaient.

Steven Celestin était un membre de la garde rapprochée de Gregory Woolley, un individu proche de la mafia italienne et des Hells Angels qui a rassemblé sous son leadership des membres de gangs de diverses allégeances.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer