Saisie de drogue de synthèse à Montréal

Les douaniers ont découvert 131 litres de GBL... (Photo Archives Le Soleil)

Agrandir

Les douaniers ont découvert 131 litres de GBL et 20 litres de GHB.

Photo Archives Le Soleil

Annabelle Blais
La Presse

Une saisie de produit nettoyant a mené à l'arrestation de deux hommes à Montréal. Ils seront accusés vendredi d'importation, de possession et de production la drogue de synthèse, le GHB.

Des agents des services frontaliers du Canada à Mirabel ont saisi des bouteilles de plastiques identifiés comme un nettoyant à usage multiple en provenance de Shanghai, en Chine. Des analyses ont révélé qu'il s'agissait du GBL utilisé dans la synthèse du GHB. Les quelque 131 litres étaient destinés à une entreprise de distribution montréalaise et devaient être livrés à Vancouver.

Une enquête de la Section de la lutte antidrogue de Montréal de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a permis d'arrêter à Montréal deux hommes Joel Michael Toevs, 33 ans, et de Michael Marshall Delves, 35 ans, tous deux originaires de Vancouver.

Les enquêteurs ont également saisi environ 20 litres de GHB dans la voiture des suspects. Ces derniers comparaîtront vendredi au palais de justice de Montréal.

Connu aussi sous le nom de « drogue du viol », le GHB est une drogue synthétique de plus en plus populaire chez les jeunes, selon la GRC.

« Contrairement à la croyance populaire, le GHB est consommé la plupart du temps de façon volontaire, pour le plaisir», souligne le corps policier dans son communiqué.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer