Feu vert d'Ottawa à l'extradition du fugitif Weitz

Weitz, un diamantaire qui possède la double citoyenneté... (Photo courtoisie)

Agrandir

Weitz, un diamantaire qui possède la double citoyenneté belge et israélienne, avait été arrêté à Saint-Jérôme en juin 2013, à la demande de la Belgique.

Photo courtoisie

La décision est finalement tombée, mais il était trop tard. Le ministre Peter Mackay vient de donner le feu vert à l'extradition d'un suspect arrêté au Québec à la demande de la justice belge, qui souhaite le juger pour une fraude de 7,7 millions. Mais le sexagénaire, qui avait été remis en liberté pendant l'étude de son dossier, est maintenant disparu dans la nature.

Le ministère de la Justice du Canada a confirmé hier que le ministre avait ordonné ce jeudi l'extradition de Francis Weitz, 60 ans, vers la Belgique.

Weitz, un diamantaire qui possède la double citoyenneté belge et israélienne, avait été arrêté à Saint-Jérôme en juin 2013, à la demande de la Belgique.

Selon le juge d'instruction belge qui l'a fait placer en état d'arrestation là-bas, il aurait orchestré une fraude de 7,7 millions dans l'industrie du diamant avant de fuir la Belgique pour Israël, il y a quelques années.

L'an dernier, avec le consentement du ministère de la Justice du Canada, un juge québécois avait accepté de remettre Weitz en liberté pendant que la demande d'extradition était étudiée à Ottawa. Il avait dû remettre ses deux passeports et s'engager à résider chez un ami bijoutier québécois, qui a aussi versé une caution de 25 000$ afin de faire libérer Weitz.

Or, La Presse rapportait jeudi qu'un juge a dû lancer un nouveau mandat d'arrestation au nom de Weitz, parce qu'il a disparu depuis le 8 mai. La GRC a déclaré qu'il est introuvable.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer