Fraude au CUSM: St. Clair Armitage se livre à l'UPAC

St. Clair Armitage... (Photo fournie par Interpol)

Agrandir

St. Clair Armitage

Photo fournie par Interpol

St. Clair Martin Armitage, un des principaux suspects recherchés par l'UPAC dans l'enquête sur la fraude ayant mené à l'obtention du contrat de construction du CUSM, s'est rendu ce mardi aux autorités québécoises.

Le chantier du Centre universitaire de santé McGill... (Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Le chantier du Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse

Il était recherché en vertu d'une notice rouge par l'entremise de l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol). 

Mais le mandat d'arrestation n'a pas eu à être exécuté en sol britannique, pays de M. Armitage, puisqu'il a annoncé qu'il prenait un vol vers Montréal de son propre gré. Des enquêteurs l'attendaient à sa descente d'avion pour l'y cueillir. 

L'homme a été mis en état d'arrestation et comparaîtra détenu mercredi au palais de justice de Montréal. Il devra répondre à des accusations de complot, de fraude et «abus de confiance dans le cadre d'un processus d'octroi d'un contrat alors qu'il était employé par le Centre universitaire de santé McGill (CUSM)», lit-on dans le communiqué de presse émis par l'UPAC. 

L'enquête baptisée projet Lauréat a mené à l'arrestation de six personnes jusqu'à maintenant. 

Il s'agit d'un ancien grand patron de la firme de génie SNC-Lavallin, Pierre Duhaime, Yanaï Elbaz, ex-bras droit d'Arthur Porter à la tête du CUSM, son frère Yohann Elbaz, Jeremy Morris et Pamela Porter. Arthur Porter et Riahd Ben Aïssa ont été arrêtés à l'étranger et une procédure d'extradition est en cours contre eux. 

St. Clair Martin Armitage est un consultant spécialisé en partenariats publics privés (PPP) qui avait été recruté par Arthur Porter à grands frais en 2007. 

Les accusés sont soupçonnés dans cette affaire d'avoir orchestré le versement de 22,5 millions de dollars par SNC, qui convoitait le lucratif contrat, aux dirigeants du CUSM.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • St-Clair Armitage remis en liberté

    Procès

    St-Clair Armitage remis en liberté

    St-Clair Martin Armitage, qui est accusé dans le cadre du scandale du CUSM, pourra retourner vivre au Royaume-Uni en attendant la suite des... »

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer