La GRC frappe la mafia

L'inspecteur Mario Desmarais de la SPVM et le... (Photo David Boily, La Presse)

Agrandir

L'inspecteur Mario Desmarais de la SPVM et le surintendant Michel Arcand de la GRC lors du point de presse sur l'opération Clemenza au QG de la GRC.

Photo David Boily, La Presse

La fameuse enquête de la Gendarmerie Royale du Canada baptisée Clemenza, tant attendue depuis l'arrestation du caïd Raynald Desjardins en décembre 2011, connaît un important développement. Depuis tôt ce matin, plus de 200 policiers de la GRC, aidés de leurs collègues de la police de Montréal, mènent une série d'arrestations et de perquisitions contre deux cellules de la mafia.

Ian Larivière a été le compagnon de cellule... (Photo d'archives) - image 1.0

Agrandir

Ian Larivière a été le compagnon de cellule de Giuseppe De Vito (photo) dans le passé. De Vito est mort empoisonné au cyanure dans sa cellule de Donnacona, en juillet 2013. 

Photo d'archives

La résidence de Roberto Bastone a, entre autres,... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse) - image 1.1

Agrandir

La résidence de Roberto Bastone a, entre autres, été visitée par les policiers.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Les cellules visées sont celles de l'ancien chef de clan Giuseppe De Vito, mort empoisonné au cyanure au pénitencier de Donnacona l'été dernier, et des frères Antonio et Roberto Bastone, une cellule qui opérait dans le nord de Montréal et à Granby, nous ont confié des sources. Une trentaine d'individus sont visés, dont les lieutenants du défunt chef de clan De Vito, Giuseppe Fetta et Alessandro Sucapane.

Des sources ont confié à La Presse que des individus arrêtés l'an dernier par la police de Montréal dans le démantèlement d'un réseau de stupéfiants liés à Giuseppe De Vito, figurent sur la liste des 32 personnes visées. On y retrouverait également des individus arrêtés à la suite de l'opération Colisée en novembre 2006, dont Nicola Di Marco, déjà condamné pour une affaire de maison de jeu.

Les activités principales des cellules visées sont le trafic de stupéfiants, mais avec cette enquête, la police élucide vraisemblablement des affaires de violence, incendies criminels et la découverte d'un véritable arsenal survenues ces dernières années.

L'enquête Clemenza, menée par les membres de l'Unité mixte d'enquête sur le crime organisé (UMECO) de la GRC, visait au départ les nouveaux hommes forts de la mafia à la suite de la chute des Rizzuto en 2010. On visait à l'origine les clans de Raynald Desjardins et son allié, Giuseppe De Vito. Mais en novembre 2011, le meurtre de l'aspirant parrain, Salvatore Montagna, a tout chambardé. La GRC a intercepté des communications BlackBerry entre Raynald Desjardins et des membres de son clan, et ceux-ci ont été arrêtés un mois plus tard pour le meurtre de Montagna. L'enquête Clemenza a alors été retardée jusqu'à connaître ces développements ce matin. C'est la plus importante enquête de la GRC contre la mafia depuis Colisée. La GRC doit tenir une conférence de presse ce matin à Montréal.

Plus de détails à venir...




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer