Sur les traces du pilote de Casey?

Luis Eduardo Roa Sanchez en 2011.... (Photo fournie par la police)

Agrandir

Luis Eduardo Roa Sanchez en 2011.

Photo fournie par la police

La justice américaine demande l'extradition d'un Colombien arrêté en décembre à Montréal et qui, selon la preuve présentée, aurait effectué des tâches similaires à celles du pilote québécois Raymond Boulanger, lorsque ce dernier était au sommet de son implication auprès des cartels de Cali et Medellín, dans les années 80 et 90.

Luis Eduardo Roa Sanchez, 39 ans, est soupçonné d'avoir entretenu des pistes clandestines et organisé des vols transportant des milliers de kilos de cocaïne vers les Caraïbes et Haïti, qui étaient ultimement destinés aux États-Unis.

«Roa Sanchez voyageait continuellement entre la Colombie et le Venezuela, pour coordonner l'acquisition et le mouvement d'appareils, de pilotes et de cargaisons de cocaïne», peut-on lire dans la demande d'extradition rédigée par les autorités du sud de la Floride, où l'on souhaite le juger.

Alors qu'il avait à peine 20 ans, Roa Sanchez aurait commencé son implication auprès des narcotrafiquants en cultivant les feuilles de coca dans les champs et la jungle colombienne, et en fabriquant la cocaïne dans les manufactures. Il aurait ensuite gravi peu à peu les échelons de la chaîne de commandement, jusqu'à devenir responsable des pistes clandestines et coordonnateur des vols de cocaïne entre la région d'Apure, dans le sud-est du Venezuela, et Haïti.

Pistes clandestines

Raymond Boulanger, le pilote mercenaire qui avait été arrêté avec un avion rempli de 4000 kg de cocaïne à Casey en 1992, dit avoir aménagé plusieurs pistes clandestines et organisé plusieurs vols dans la région d'Apure - «une zone plate et claire» où le trafic était monnaie courante. «Si ça se trouve, ce gars-là a été formé par des gens que j'ai peut-être moi-même entraînés», croit-il. C'est pendant qu'ils écoutaient un autre suspect, en octobre 2010, que les enquêteurs colombiens ont capté par hasard Roa Sanchez, alias PIN. Ils se sont davantage intéressés à ce dernier lorsque des sources leur ont confié que Roa Sanchez aurait organisé une quinzaine de vols de cocaïne entre Apure et Haïti, de 2007 à 2011.

Interrogé par des enquêteurs de la Drug Enforcement Administration (DEA), Roa Sanchez aurait notamment indiqué pouvoir transporter entre 1800 kg et 2500 kg de drogue à bord d'un King Air 200. Il aurait également avoué avoir envoyé environ 2000 kg de cocaïne à un trafiquant en Haïti, entre 2006 et 2009.

Originaire de La Macarena, en Colombie, Roa Sanchez a quitté ce pays en 2011 pour s'établir en République dominicaine. Il aurait accepté de collaborer avec la justice américaine, mais a visiblement préféré fuir à Montréal, où habite déjà un membre de sa famille. Il serait arrivé ici le 16 décembre dernier, mais a été arrêté peu après par les agents des services frontaliers et la GRC. Sa cause est devant la Cour supérieure.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer