Un Québécois écope de cinq ans de prison au Texas

Ne s'improvise pas trafiquant de drogue international qui veut. Un Québécois vient de l'apprendre à ses dépens au Texas, où il a écopé de cinq ans de prison pour avoir tenté d'acheter pour 500 000$ de cocaïne à un policier déguisé en représentant des cartels mexicains.

David Leroux, 37 ans, croyait vraiment avoir trouvé un contact chez les cartels. Selon la preuve déposée au tribunal, il a parlé au téléphone à plusieurs reprises avec un soi-disant trafiquant mexicain de haut niveau, en avril 2012. Il lui a expliqué qu'il voulait importer 50 kilos de cocaïne afin de la distribuer au Canada grâce à «son réseau de trafic et de distribution».

Il ignorait que l'homme était un agent de la Drug Enforcement Administration (DEA) qui avait adopté une fausse identité. Tout a alors évolué très vite.

Le 14 avril 2012, David Leroux a rencontré son nouveau contact à Las Vegas pour discuter d'une transaction. L'agent lui a remis un échantillon d'un kilo de cocaïne pour l'appâter. Les deux hommes ont poursuivi les négociations à El Paso, Texas, la semaine suivante. L'entente était la suivante: Leroux et son groupe pourraient acheter 25 kilos à 21 000$US le kilo, payables à l'avance. Ils recevraient aussi 25 kilos additionnels payables dans les 10 jours suivants.

Leroux devait apporter un demi-million de dollars américains à San Antonio pour prendre livraison de la marchandise. Il a retardé deux fois son voyage, prétextant avoir du mal à rassembler le magot, puis pour faire fabriquer une trappe spéciale dans un camion pour le cacher.

Le 11 mai 2012, Leroux a finalement envoyé une photo à son contact par message texte: on y voyait une pile de billets de banque, une copie de l'édition du jour du quotidien USA Today et les souliers blancs que portait Leroux au cours de son voyage à Las Vegas. Les deux hommes se sont fixé un rendez-vous.

Leroux s'est rendu dans un hôtel de Selma, au Texas, pour livrer son sac de sport bourré d'argent... et a immédiatement été arrêté par les agents de la DEA, qui surveillaient ses mouvements. Le Québécois a plaidé coupable et a reçu sa sentence au début du mois.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer