Évasion: six personnes directement mis en accusation

Benjamin Hudon Barbeau... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Benjamin Hudon Barbeau

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Benjamin Hudon-Barbeau et cinq autres individus sont directement mis en accusation pour la spectaculaire tentative d'évasion en hélicoptère survenue en mars 2013 à la prison de Saint-Jérôme.

La poursuite a en effet déposé hier matin un nouvel acte d'accusation privilégié contre les accusés, annulant ainsi la tenue de l'enquête préliminaire et forçant la tenue d'un procès. Outre Hudon-Barbeau, les autres accusés sont deux de ses demi-frères, Samuel et Vincent Barbeau, de même que Steven Mathieu Marchisio, Billi Beaudoin et Danny Provençal. Ce dernier était un codétenu de Hudon-Barbeau, qui avait tenté lui aussi de prendre la fuite le 17 mars 2013.

Les six hommes sont notamment accusés d'avoir détourné un hélicoptère par la force, enlevé son pilote, utilisé une arme à feu et tenté de causer la mort de policiers lancés à leurs trousses.

Hudon-Barbeau et Provençal font également face à un chef d'évasion. La conjointe de Benjamin Hudon-Barbeau, Luana Larose, est également accusée dans cette affaire, mais dans un autre dossier, et n'est donc pas visée par le nouvel acte d'accusation privilégié.

Spectaculaire évasion

Une ordonnance de non-publication nous empêche de dévoiler les détails de cette affaire, mais rappelons que les suspects avaient pris rendez-vous avec un pilote de l'entreprise de location d'hélicoptères Passport Hélico avant de le forcer à se diriger vers la prison de Saint-Jérôme, sous la menace d'une arme. Une fois au-dessus de la cour de la prison, les complices ont lancé des filins à Hudon-Barbeau et à Provençal pour qu'ils s'y accrochent.

Les fugitifs ont toutefois été rapidement pris en chasse par les policiers de la Sûreté du Québec et cernés dans un chalet, à quelques kilomètres.

Hudon-Barbeau était à la prison de Saint-Jérôme, car il attendait son procès pour une affaire de possession d'arme. Il avait été arrêté par les policiers de l'escouade Éclipse dans un bar du centre-ville de Montréal.

Autrefois considéré comme une relation des Hells Angels, Hudon-Barbeau n'aurait plus de lien avec l'organisation criminelle aujourd'hui.

En janvier 2012, il a été acquitté d'un double meurtre commis dans un bar du centre-ville de Montréal en octobre 2006 après qu'un témoin eut changé sa version.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer