Paris illégaux à Toronto: le réseau s'étend jusqu'à Montréal

Une opération policière spectaculaire lancée à Toronto en pleine soirée du... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo archives La Presse Canadienne

Partager

Une opération policière spectaculaire lancée à Toronto en pleine soirée du Super Bowl contre une entreprise de paris sportifs du crime organisé pourrait avoir des répercussions au Québec, où l'organisation compte des partenaires importants ainsi que des clients qui risquent de perdre leur mise.

L'opération a fait le tour de la planète et continue de susciter de vifs débats dans les forums de discussion spécialisés en paris sportifs.

Alors que 3000 personnes étaient réunies dans une fête privée pour écouter le match de football de dimanche, des dizaines de policiers lourdement équipés ont fait irruption pour arrêter des suspects.

La soirée était organisée par Platinum Sportsbook, un populaire site de paris sportifs qui aurait tenté de contourner la loi canadienne en installant ses serveurs à l'étranger.

Selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC), le site était lié aux motards criminels et à la mafia. Son logo, un crâne ailé, rappelle d'ailleurs celui des Hells Angels. La police a évoqué des millions en revenus pour l'organisation. Déjà 2,5 millions en espèces ont d'ailleurs été saisis.

Six suspects ont été arrêtés. Ils seront accusés de complot, de bookmaking, de gangstérisme et d'avoir tenu une maison de jeu.

Les policiers enquêteront sur la portée du réseau

La GRC regarde maintenant plus loin. «Une partie de l'enquête se penchera sur la portée et l'ampleur des personnes impliquées à différents niveaux», a déclaré le sergent Richard Rollings, lorsque La Presse l'a interrogé sur d'éventuels développements au Québec.

Platinum Sportsbook était réputé pour avoir des représentants qui prenaient les paris dans plusieurs grandes villes du Canada, et sa page d'accueil proposait une version française. Pour expliquer son fonctionnement, les administrateurs donnaient l'exemple d'un joueur qui souhaitait parier sur un match de baseball des Expos de Montréal.

Selon nos informations, le réseau a un représentant à Montréal qui traite, selon des chiffres prudents, des dizaines de milliers de dollars par semaine.

Il relèverait d'un membre en règle des Hells Angels du Québec qui serait associé à ceux de la section de London, en Ontario, nous a dit notre source.

Risques

«Cette affaire risque d'amener beaucoup de problèmes à Montréal. Beaucoup de gens ont perdu et ne pourront pas payer les usuriers. D'autres ont gagné, mais ne pourront pas collecter leur dû. Il risque d'y avoir des règlements de comptes», nous a dit une source proche du milieu criminel.

Selon elle, on trouve assurément parmi les parieurs des individus douteux qui ont misé et perdu de fortes sommes et qui n'entendront pas à rire.

Le risque associé aux règlements de comptes dans le monde du jeu est d'ailleurs bien pris en compte par la police.

En conférence de presse lundi, la GRC a lié Platinum Sportsbook à la fusillade qui a gravement blessé Louise Russo, mère de famille innocente de la région de Toronto atteinte par erreur par un collecteur de dettes de l'organisation.

Par ailleurs, l'un des six suspects arrêtés dans la rafle de dimanche est William Miller, un membre d'une section ontarienne des Hells qui, selon une source bien informée, a souvent été vu au Québec.

En octobre, des jumeaux québécois ont été arrêtés en République dominicaine avec de la drogue, des armes et un permis de conduire au nom de William Miller, selon les médias locaux.

Les jumeaux seraient membres des Dark Soulss, club de partisans des Hells Angels, selon Le Soleil de Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer