Des occupants actuels ou passés du 1000 de la Commune

Le 1000, rue de la Commune.... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Le 1000, rue de la Commune.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partager

Le 1000, rue de la Commune est une signature prestigieuse dans le paysage montréalais. Pour
les policiers, c'est aussi un immeuble... d'intérêt. Au moins une vingtaine de membres et de relations du crime organisé y ont vécu ou ont acheté une propriété, et l'immeuble est mentionné dans plusieurs enquêtes. Même sa construction aurait été au coeur de luttes mafieuses.

Vito Rizzuto et sa famille

En 2009, alors que Rizzuto était détenu aux États-Unis, le journal Les Affaires a révélé que le promoteur du projet, Terry Pomerantz, avait cédé cinq appartements additionnels à une entreprise propriété de la conjointe, de la fille et des deux fils de Rizzuto.

Terry Pomerantz

Durant l'enquête Colisée, il s'est fait voler son VUS avec une importante mallette à l'intérieur. En pleine nuit, il a téléphoné à Vito Rizzuto pour qu'il l'aide dans ses recherches. Avant le matin, le véhicule était revenu dans l'entrée. Le parrain lui-même a rapporté la mallette à son ami.

Vittorio Mirarchi

Bras droit de Raynald Desjardins, avec qui il a été arrêté pour le meurtre de l'aspirant parrain Salvatore Montagna. Il a vendu son luxueux appartement pour 750 000$ peu après son arrestation, en 2011.

Cosimo Chimienti

Propriétaire de supermarchés, il était proche d'un lieutenant du clan Rizzuto, Francesco Del Balso. Les deux hommes ont été enregistrés pendant qu'ils discutaient de la façon dont Chimienti pourrait récupérer l'argent perdu dans le scandale financier Norshield.

Giovanni Somma

Condamné pour diverses affaires de drogue. Il avait accueilli à Montréal le représentant d'un cartel colombien impliqué dans l'exportation massive de cocaïne. La Gendarmerie royale du Canada a saisi une grande quantité de munitions dans son appartement.

Vick Sévère Paul

Criblé de dettes, pourchassé par le fisc, ce vétéran des gangs de rue haïtiens a récemment dû délaisser son appartement. Il a de nombreux antécédents judiciaires et est soupçonné de proxénétisme, prêt usuraire, extorsion et trafic de drogue.

Steve Lauzier

Ex-membre des Scorpions, une clique au service des Hells. Il a déjà été condamné pour entrave, extorsion, vol qualifié, possession d'arme et trafic de drogue.

Lamartine Sévère Paul

Assassiné en août dernier, ce vétéran des gangs de rue pouvait traiter d'égal à égal avec la mafia ou les motards. Il était soupçonné d'extorsion, de proxénétisme et de trafic de drogue.

Alex Jean

Son numéro de téléphone a été maintes fois relevé dans les conversations captées par les enquêteurs du projet Axe. Il fournissait le numéro du condo de Lamartine Sévère Paul comme adresse.

Dominic Dorais

En décembre, l'Unité permanente anticorruption a arrêté le maire de la petite ville de Saint-Rémi, en Montérégie, et l'entrepreneur en construction Dominic Dorais pour des accusations de fraude, complot et abus de confiance. Son entreprise détenait un condo au 1000, rue de la Commune.

Ducarme Joseph

Le cofondateur des 67, redoutable gang de rue d'allégeance bleue, aurait occupé deux condos au 1000, rue de la Commune. Joseph était très proche de l'entrepreneur Antonio Magi, dont il assurait la protection.

Normand Casper Ouimet

L'un des membres des Hells Angels les plus influents. Il a été arrêté à deux reprises en 2009 dans les projets Diligence et SharQc et est détenu depuis.

Salvatore Cazzetta

Un autre membre influent des Hells Angels, qui fait partie des 31 accusés du projet SharQc libérés par le juge James Brunton en mai 2011.

Mihale Leventis

Soupçonné de trafic de cocaïne, il a été ciblé dans le cadre de l'opération Loquace, en novembre 2012, et arrêté quelques jours plus tard. La police a perquisitionné dans son condo et a saisi sa Porsche.

Frédéric Lavoie

Ce proche des Hells Angels de la section de Québec, également ciblé dans l'opération Loquace, est toujours recherché. Son condo aurait déjà été occupé par Ducarme Joseph.

Jahmane Bolton: Bolton, alias Frost, est un rappeur accusé de proxénétisme, traite de personnes et voies de fait sur des filles qu'il aurait forcées à se prostituer.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer