Meurtre de Gaétan Gosselin: les deux suspects liés aux Bo-Gars

Fait rare dans le cas de réglements de... (Photo Félix-Olivier Jacques Fournier, collaboration spéciale)

Agrandir

Fait rare dans le cas de réglements de comptes par le crime organisé, le meurtre de Gaétan Gosselin a mené à deux arrestations rapides.

Photo Félix-Olivier Jacques Fournier, collaboration spéciale

Partager

Daniel Renaud
La Presse

Les deux hommes arrêtés mardi soir à la suite du meurtre d'un proche de Raynald Desjardins ont un lourd casier judiciaire pour des crimes de violence et liés aux stupéfiants. Ils ont également des liens avec les Bo-Gars, a appris La Presse.

Ce gang de rue d'allégeance rouge fait la pluie et le beau temps depuis des années dans le secteur de Montréal-Nord. Les deux suspects, âgés de 34 et de 29 ans, ont été relâchés hier matin, à la surprise générale, puisque tout le monde s'attendait à ce qu'ils soient accusés dans l'après-midi. Selon nos sources, c'est en raison d'un manque de preuves que les enquêteurs des crimes majeurs de la police de Montréal ont décidé de les laisser aller après les avoir interrogés. Les deux hommes ont été arrêtés vers 21h mardi et devaient comparaître dans les 48 heures. Rien n'empêche qu'ils soient arrêtés de nouveau et accusés si les enquêteurs recueillent de nouvelles preuves.

«Ils ont été libérés sans mise en accusation. L'enquête se poursuit», affirme laconiquement Anie Lemieux, la porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal.

Fait rare pour un homicide lié au crime organisé, les suspects ont été arrêtés moins de trois heures après le meurtre de Gaétan Gosselin. Ce dernier a été tué devant chez lui, rue Jean-Tavernier, et les suspects ont été trouvés à seulement six kilomètres de la scène de crime, dans un logement de la rue Brunet, qu'ils auraient tenté de fuir en voyant arriver les policiers.

Desjardins visé

Le meurtre de Gaétan Gosselin constitue une attaque directe contre le caïd Raynald Desjardins, détenu pour le meurtre de l'aspirant parrain Salvatore Montagna.

Gosselin s'occupait de la famille et d'une certaine partie des affaires de Raynald Desjardins depuis l'arrestation de ce dernier, en décembre 2011. Il était également impliqué dans la société Carboneutre et était une relation d'affaires de Domenico Arcuri. Selon la police, Desjardins, Arcuri, Montagna et d'autres individus, dont le beau-frère de Desjardins, le mafieux Joe Di Maulo, assassiné le 4 novembre dernier, auraient été des acteurs importants dans la chute des Rizzuto en 2009-2010.

Rappelons également que le chef présumé des Bo-Gars, Chénier Dupuy, a été assassiné lorsqu'il se trouvait avec un ami dans une voiture garée dans le stationnement d'un restaurant des Galeries d'Anjou le 10 août 2012. Un de ses lieutenants, Lamartine Sévère Paul, a été tué quelques heures plus tard à Laval. Dans les semaines précédentes, les deux hommes auraient refusé de se joindre à un groupe composé de chefs de gang et parrainé par Gregory Woolley, ex-membre des Rockers, ancien club-école des Hells Angels, qui serait aujourd'hui un allié de Vito Rizzuto selon des sources policières.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer