Homicide à Brossard: la police cherche un témoin

Paula Pavica est morte dans la nuit du... (Photo: tirée de Facebook)

Agrandir

Paula Pavica est morte dans la nuit du 28 au 29 juillet 2012.

Photo: tirée de Facebook

Partager

Même si la police de Longueuil a déjà arrêté et fait accuser un suspect d'homicide involontaire, elle recherche un témoin pour faire avancer l'enquête sur la mort de Paula Pavica, survenue l'été dernier à Brossard.

La jeune femme est morte dans la nuit du 28 au 29 juillet. Elle avait 21 ans. On possède encore peu de détails sur la cause de sa mort et le rôle exact qu'y aurait joué Simon Bonneville, 23 ans, qui était son petit ami.

Au surlendemain du crime, le jeune homme a été accusé sous deux chefs d'homicide involontaire - l'un par voie de fait et l'autre par négligence criminelle.

Dans les jours qui ont suivi, Bonneville a de plus été accusé de vol (notamment d'une carte de crédit), de fraude et de recel. Selon les documents de la cour, ces crimes auraient été commis les 28 et 29 juillet. Bonneville aurait donc volé sa victime en plus de l'avoir laissée mourir. Il est toujours détenu en attente de son procès.

«Tout cela s'inscrit dans le même dossier», indique l'agent Martin Simard, porte-parole de la police de Longueuil, sans vouloir donner plus de détails puisque le dossier est devant le tribunal.

Mais, depuis, les enquêteurs ont trouvé des images captées par la caméra de surveillance d'un dépanneur où l'on voit Bonneville en train d'échanger quelques mots avec un homme.

La police de Longueuil recherche cet homme, considéré... (Photo: fournie par la police) - image 2.0

Agrandir

La police de Longueuil recherche cet homme, considéré comme un témoin et non un suspect.

Photo: fournie par la police

«Vers 2h08, suite à l'événement, le suspect aurait rencontré et discuté avec un homme à la station-service Ultramar située au 2510 boulevard Lapinière à Brossard», dit la police dans un communiqué de presse.

M. Simard insiste pour dire que l'homme dont on diffuse la photo n'est pas considéré comme suspect.

«On veut simplement savoir ce qu'ils se sont dit et si ça peut nous éclairer dans cette enquête», explique-t-il.

Si l'homme se reconnaît, ou est reconnu par un de ses proches, il est possible de communiquer avec les enquêteurs en toute confidentialité au 450-463-7211.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer