Faille de sécurité au Conseil de la magistrature: Vallée «préoccupée»

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée.... (Jacques Boissinot, ARCHIVES PC)

Agrandir

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée.

Jacques Boissinot, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, se dit « préoccupée » par la facilité avec laquelle des documents confidentiels sont accessibles sur le site web du Conseil de la magistrature.

La Presse a été en mesure d'y retrouver tous les documents prétendument obtenus illégalement par le Journal de Montréal, et même d'autres ont pu être téléchargés sans aucun problème. Le Conseil de la magistrature se disait victime d'« intrusions » informatiques qui ont justifié une perquisition policière au média en question. Or, les documents ne sont protégés par aucune mesure de sécurité.

« C'est préoccupant », a réagi Mme Vallée à la sortie d'une réunion du caucus libéral jeudi. « Je suis préoccupée. Je comprends que le Conseil de la magistrature l'est aussi. Il ne semblait pas être informé que cette documentation était accessible aussi facilement. J'imagine que des mesures seront prises. »

Elle a rappelé que le Conseil de la magistrature est un organisme indépendant, « qui ne relève pas du ministère de la Justice ». « Je ne peux (lui) dicter quoi que ce soit », a ajouté la Procureure générale du Québec. Son ministère n'est pas davantage responsable du site web de l'organisme.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer