Le Barreau canadien promeut l'innovation juridique

La volonté de s'ouvrir à la technologie n'est probablement pas la première... (AFP)

Agrandir

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La volonté de s'ouvrir à la technologie n'est probablement pas la première caractéristique à laquelle on pense lorsqu'il est question du monde juridique. L'Association du barreau canadien veut changer cette perception.

À son congrès annuel, vendredi, l'association de 36 000 membres a organisé un événement appelé «Le Pitch», au cours duquel des projets en innovation juridique ont été présentés sous les lumières d'une boule disco et au son de mélodies pop.

Des candidats sont venus sur scène pour présenter des produits et des services conçus pour faciliter le travail des avocats - et peut-être même le rendre moins dispendieux.

L'événement avait des airs de l'émission «Dans l'oeil du dragon», mais pour les avocats.

Le gagnant a remporté une résidence de deux semaines chez LegalX, à Toronto, un programme du centre de la découverte MaRS, tandis que les cinq finalistes ont obtenu des entrevues avec le Chinese Angels Mentor Program, qui appuie les entreprises en développement voulant s'implanter dans le marché chinois.

L'entreprise gagnante bénéficiera d'un placement en actions d'au moins 200 000 $.

Voici des exemples de projets soumis au concours:

Beagle

L'entreprise Beagle, qui utilise de l'intelligence artificielle pour réviser et analyser les contrats commerciaux, a remporté le concours. Cian O'Sullivan, le fondateur, estime que la majorité des clients n'embauchent pas un avocat pour examiner les contrats commerciaux, une tâche qui nécessite plusieurs heures de travail comparativement à quelques minutes pour le programme. Ce dernier détermine rapidement les responsabilités de chaque partie, la façon d'y mettre fin et il produit même une carte signalant qui sera le plus avantagé par les modalités de l'entente.

Loom Analytics

Le produit réalisé entre autres par Mona Datt a pour sa part gagné le prix du public. Le programme fournit une analyse statistique des données juridiques. Il y a une quantité astronomique d'informations juridiques et Loom Analytics permet d'accéder à des chiffres sur les précédents. Par exemple, il pourra trouver le nombre de fois qu'un juge en particulier a accordé ou rejeté un certain type de motion.

Blue J Legal

Le président et fondateur de l'entreprise a expliqué que son produit aidait à trouver des indices à des questions juridiques complexes pour que les clients sachent à quoi s'attendre. L'avocat se base sur son expérience et ses études, alors que le programme permet de poser plusieurs questions, de comparer les faits, les circonstances des précédents et de calculer les chances de gagner une cause.

Knomos

L'application en ligne d'Adam La France utilise la visualisation des données et l'apprentissage automatique pour améliorer la rapidité et la profondeur des recherches, qui grugent beaucoup de temps aux avocats. Selon M. La France peu de cabinets d'avocats numérisent leurs informations et il arrive souvent que le travail se fasse en double parce que les organisations ne gardent pas de traces de leurs recherches.

Rangefindr

Les avocats prennent souvent plusieurs heures à chercher les précédents liés à leur cause. Avec Rangfindr, il est possible de recenser tous les cas avec des mots clics, ce qui réduit considérablement le nombre de documents à consulter.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer