Terrorisme: un suspect acquitté de non-respect de conditions

Merouane Ghalmi... (PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Merouane Ghalmi

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Un Montréalais soupçonné par la GRC de vouloir commettre un acte terroriste a été acquitté d'une accusation d'avoir violé ses conditions de remise en liberté, ce matin.

Merouane Ghalmi porte un bracelet électronique et doit se soumettre à des conditions sévères. Au printemps dernier, il a été accusé d'avoir contrevenu à l'une d'elles : ne pas accéder à du matériel ou du contenu terroriste.

«Suite à de l'information qui a été transmise par la défense, suite à un complément d'enquête faite par la GRC, il y a eu une réévaluation du dossier, comme on doit le faire», a indiqué Lyne Décarie, procureure fédérale responsable de dossiers de terrorisme. «Suite à ça, il y a eu une décision de retirer l'accusation.»

M. Ghalmi a donc été acquitté. Il doit toutefois continuer à se soumettre à ses conditions de remise en liberté.

Rejoint au téléphone, son avocat Nicolas Ménard a envoyé La Presse vers les dossiers du palais de justice, avant d'immédiatement raccrocher la ligne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer