Garçons maltraités dans un sous-sol de Québec: une autre enquête ouverte

Ces jeunes ont vécu 6 et 10 ans... (Photo Yan Doublet, Le Soleil)

Agrandir

Ces jeunes ont vécu 6 et 10 ans dans le sous-sol de la résidence du pasteur de l'Église évangélique baptiste de Québec-Est (photo).

Photo Yan Doublet, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Commission des droits de la personne et de la jeunesse ouvre une enquête sur les mauvais traitements qu'auraient subis plusieurs jeunes garçons confinés dans un sous-sol d'une résidence de Québec par le pasteur de leur communauté religieuse.

L'organisation a annoncé aujourd'hui, via communiqué, qu'elle ferait «toute la lumière sur cette situation et vérifier si les droits des enfants ont été respectés».

La Presse a révélé cette semaine que la DPJ avait placé deux mineurs en famille d'accueil au début de l'année, après qu'ils aient été victimes de violence et de mauvais traitements. Ces jeunes ont vécu 6 et 10 ans dans le sous-sol de la résidence du pasteur de l'Église évangélique baptiste de Québec-Est. 

La Police de Québec a ouvert une enquête criminelle sur les actions du leader religieux. 

«Ces jeunes auraient subi des violences et sévices corporels, de l'isolement social et ils auraient été privés de nourriture et d'autres éléments de subsistance, ce qui aurait compromis leur sécurité et leur développement», écrit la Commission pour justifier l'ouverture de son enquête.

«De plus, la DPJ de Québec aurait reçu des signalements concernant les jeunes garçons en 2013, mais aurait fermé les dossiers.»

La ministre déléguée à la Protection de la jeunesse a déjà annoncé la tenue de vérifications internes sur la façon dont le dossier a été traité par les services sociaux.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer