Soirées houleuses au Buonanotte

Dans l'avis de convocation envoyé aux propriétaires du... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Dans l'avis de convocation envoyé aux propriétaires du Buonanotte, la Régie des alcools répertorie, entre 2007 et mars dernier, une dizaine de bagarres entre clients.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Présence d'individus liés au crime organisé, policière agressée sexuellement, bagarres à coups de bouteilles ou de couteau, altercation avec des portiers et des policiers, surcharge d'occupants, clients après les heures d'ouverture: le populaire restaurant Buonanotte du boulevard Saint-Laurent a été le théâtre de bon nombre de situations problématiques au cours des dernières années, tellement que la Régie des alcools, des courses et des jeux convoque ses propriétaires en audience pour la quatrième fois en 15 ans.

Dans l'avis de convocation envoyé aux propriétaires du Buonanotte, la Régie des alcools répertorie, entre 2007 et mars dernier, une dizaine de bagarres entre clients. Durant l'un de ces événements, survenu le 2 avril 2011, un conflit a éclaté entre une vingtaine de personnes, et les policiers ont dû utiliser leurs bâtons télescopiques et appeler des renforts pour calmer les esprits. Un des patrouilleurs a été frappé à la tête.

Le 10 juin 2013, un individu a été poignardé par un client et les policiers ont dû demander un mandat de perquisition pour avoir accès aux enregistrements de l'incident captés par les caméras du restaurant.

Durant la même période, une demi-douzaine d'incidents ont impliqué des clients d'un côté, et des portiers ou des policiers de l'autre. L'avis de convocation fait même état d'une policière agressée sexuellement par un client au cours d'une visite de routine, le 15 février 2014. Selon nos informations, un client en état d'ébriété aurait tenté d'embrasser la policière, qui a esquivé la manoeuvre. Le suspect, âgé de 22 ans, a été arrêté et accusé. La cause est toujours devant les tribunaux.

Gangs de rue

La Régie reproche également au restaurant d'avoir accueilli des membres de gangs de rue et des individus liés au crime organisé à plusieurs reprises entre 2008 et janvier dernier. Le 19 septembre 2009, une bagarre a même éclaté entre des individus liés aux gangs de rue et des membres du personnel, au cours de laquelle des bouteilles, des verres, de la vaisselle et un cordon de sécurité ont été utilisés.

La police a noté la présence à plusieurs reprises d'un membre de gang de rue en particulier, qui est notamment entré dans l'établissement en évitant la file d'attente le 1er mars 2013. L'individu n'est pas nommé dans le document, mais selon nos informations, il s'agit du chef de gang Jean-Philippe Célestin, arrêté en mars dernier et accusé de gangstérisme et trafic de stupéfiants.

La Régie note également à quelques reprises la présence de clients après les heures d'ouverture, ainsi qu'une surcharge d'occupants, parfois même le double de la limite permise, comme ç'a été le cas sur une terrasse temporaire le 13 juin 2010.

Permis suspendu en 2006

Depuis 2000, les propriétaires du Buonanotte ont été convoqués à quatre reprises devant la Régie des alcools. L'une de ces convocations a mené à une suspension des permis d'alcool durant 21 jours, en 2006.

D'autres établissements appartenant aux mêmes propriétaires ont fait l'objet de décisions de la Régie ces dernières années.

En janvier 2005 notamment, la Régie a rejeté une demande de permis d'alcool pour l'Hôtel Godin, parce que les actionnaires de la société à numéro propriétaire du Buonanotte, Massimo Lecas, Roberto Pesut et Angelo Leone, «n'ont pu établir leur capacité à exercer avec compétence et intégrité les activités pour lesquelles ils sollicitaient les permis, compte tenu de leur comportement antérieur dans la gestion du Buonanotte et celle du restaurant Le Globe, et d'autre part, que la délivrance des permis demandés était susceptible de nuire à la tranquillité publique et de porter atteinte à la sécurité publique», peut-on lire dans l'avis de convocation.

L'audience pour le Buonanotte a été fixée à l'automne prochain.

D'autres incidents

  • 25 mai 2008 Une employée du Buonanotte présente en tant que cliente est attaquée à coups de pied et de talons hauts par une autre cliente. Une bouteille d'alcool est aussi lancée durant la dispute.
  • 30 novembre 2013 Un client est arrêté pour voies de fait envers un policier.
  • 1er décembre 2013 Deux clients ont une dispute au cours de laquelle l'un d'eux est blessé à la tête et du gaz poivre est utilisé.
  • 7 septembre 2014 Un individu est frappé à la tête avec une bouteille de bière à l'extérieur de l'établissement.
  • 29 mars 2015 Une bagarre entre plusieurs clients éclate à l'intérieur. Des bouteilles auraient été lancées. À leur arrivée, les policiers constatent qu'un homme a été blessé au visage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer