L'Assomption: le maire plaide coupable à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies

Le maire de L'Assomption, Jean-Claude Gingras.... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Le maire de L'Assomption, Jean-Claude Gingras.

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire de L'Assomption, que Québec tente de destituer, a plaidé coupable hier à une accusation de conduite avec les facultés affaiblies pour des faits remontant à 2013.

Jean-Claude Gingras a reconnu les événements et a été condamné à une amende de 1250$, ainsi qu'à la suspension temporaire de son permis de conduire, selon Robert Bellefeuille, son avocat.

«Il y avait une suggestion commune [quant à la peine] et le juge l'a entérinée», a affirmé Me Bellefeuille en entrevue téléphonique.

Le maire Gingras doit toujours répondre d'une accusation de conduite avec les facultés affaiblies. Les faits se seraient produits en 2014.

En mai dernier, la Commission municipale du Québec (CMQ) a rendu public un rapport extrêmement critique envers le maire Gingras, lui adressant 29 blâmes relatifs à sa gestion.

Il fait aussi face à des accusations d'abus de confiance déposées après une enquête de l'UPAC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer