Entente à l'amiable: Duchesneau s'excuse à Boisclair

Jacques Duchesneau... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Jacques Duchesneau

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Jacques Duchesneau a présenté des excuses à André Boisclair, lundi, mettant fin à une poursuite en diffamation que lui intentait l'ex-ministre péquiste.

M. Boisclair a lancé le recours de 200 000$, après que l'ex-député eut tracé un lien entre sa consommation passée de cocaïne et une subvention de 2,6 millions accordée à l'entreprise de son ami Paul Sauvé. Devant la commission Charbonneau, cet entrepreneur a relaté que sa compagnie a été infiltrée par les Hell's Angels.

Sommé par M. Boisclair de se rétracter, M. Duchesneau a refusé, arguant que comme parlementaire, il est en droit de poser des questions.

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a aussi été visé par la poursuite.

Un an plus tard, les deux parties ont annoncé la conclusion d'un accord à l'amiable.

Dans un communiqué diffusé lundi matin, M. Duchesneau reconnaît que ses propos « ont pu conduire à ce que soient inférées des conclusions inexactes et non fondées à l'égard de M. Boisclair, portant atteint à la réputation de ce dernier ».

« M. Duchesneau s'excuse pour le préjudice subi par M. Boisclair de ce fait, peut-on lire dans la déclaration. M. Legault regrette également le préjudice subi par M. Boisclair. »

Les détails de l'entente resteront confidentiels.

Comme élus de l'Assemblée nationale, Jacques Duchesneau et François Legault auraient eu droit à l'aide de l'État pour payer leurs frais juridiques.

La CAQ a indiqué que les frais qu'elle a engagés dans cette cause ne seront d'aucune façon remboursés avec des fonds publics.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer