Un autre Nomad libéré d'office

Richard Dick Mayrand... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Richard Dick Mayrand

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Libéré d'office aujourd'hui, Richard Dick Mayrand, l'un des plus influents membres des Nomads, défunt groupe d'élite des Hells Angels, demandait une exception à ses conditions spéciales, de façon à pouvoir continuer à fréquenter un vieil ami, lui même ancien membre de ce groupe de motards.

Il prévoit également vivre dans un appartement prêté par un ami, mais qui est situé près d'un bar appartenant à un membre des Hells Angels.

Face à cette situation, et au refus de Mayrand de renier son appartenance aux Hells Angels, la Commission des libérations conditionnelles du Canada l'assigne à résidence, l'oblige à chercher un emploi ou à travailler, le contraint à divulguer ses états financiers, et lui interdit de fréquenter les débits de boisson et les individus criminalisés.

Mayrand a été condamné à 22 ans de prison en 2004, à la suite de son arrestation dans l'opération Printemps 2001. En soustrayant la détention préventive calculée en double, il est libéré après avoir purgé au moins la moitié de sa peine.

Au sein des Nomads dirigés par Maurice Boucher, Mayrand était celui qui entretenait les contacts avec les sections des Hells Angels de l'extérieur du Québec. Il a été l'un des trois représentants des Hells qui ont conclu la paix avec les Rock Machine vers la fin de la guerre des groupes, au tournant des années 2000. Les enquêteurs ont découvert 300 000 $ dans sa résidence le 28 mars 2001.

La Commission explique que Richard Mayrand idolâtrait son frère Michel, lui-même un Hells Angels tué dans la fameuse purge interne connue sous le nom de « tuerie de Lennoxville », en 1985, et souligne que, malgré cela, il n'a pas remis en question son allégeance et son implication dans ce groupe.

« Anciennement, je faisais partie d'un club, j'avais du respect envers le club et j'étais contre la violence. J'y suis entré pour faire du bicycle et nous avions une fausse image. Maintenant, je suis passé à autre chose, je n'ai plus besoin de rien. J'ai besoin seulement d'aider les autres, je veux être heureux sans besoin du matériel », a déclaré Mayrand dans le cadre d'un programme contre la violence suivi au pénitencier. La Commission juge que cette déclaration soulève un sérieux questionnement sur la profondeur de sa réflexion.

Cependant, du même souffle, elle souligne que Mayrand a fait des progrès. Il a effectué plusieurs sorties, sans anicroche, et a travaillé, notamment comme éboueur, et employé dans un camp de vacances et dans des organismes venant en aide aux plus démunis. Il est le sixième ex-membre des Nomads à bénéficier de sa libération d'office depuis un peu plus d'un an.

Autres ex-Nomads libérés d'office sous conditions spéciales

  • Denis Houle
  • Gilles Mathieu
  • Walter Stadnick
  • Donald Stockford
  • Michel Rose
Richard Mayrand

  • 51 ans
  • Surnom : Dick
  • 1984 : Membre en règle des Hells Angels de Montréal
  • 2000 : Devient membre des Nomads, sans passer par l'échelon de prospect
  • 28 mars 2001 : Arrêté lors de l'opération Printemps 2001
  • 8 avril 2004 : Condamné à 22 ans pour complot de meurtre, trafic de stupéfiants et gangstérisme

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer