Montréal verse 2,55 millions à un garçon quadriplégique

La Ville de Montréal coupe court à un procès en consentant 2,55 millions à un... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Ville de Montréal coupe court à un procès en consentant 2,55 millions à un jeune Américain devenu quadriplégique et quasi végétatif à la suite d'un drame passé inaperçu jusqu'à ce jour dans une piscine d'Anjou. Au départ, la famille de l'État de New York réclamait 55 millions à cause du nombre insuffisant de sauveteurs, en vertu de la loi régissant les bains publics au Canada.

Il était environ 19h30, en cette soirée du 21 juillet 2005, quand Ralph Lundy, 13 ans, a été retrouvé au fond de la piscine municipale du parc de Verdelles, dans l'arrondissement d'Anjou. Le jeune Américain en visite chez son oncle et sa tante au pays a manqué d'oxygène au cerveau. Aujourd'hui, il souffre de quadriplégie spasmodique irréversible. En clair, son espérance de vie ne dépassera pas 30 ans. Il est devenu, à 22 ans maintenant, totalement dépendant de sa famille et est dans un état quasi végétatif.

Longues procédures

Après une série de procédures contre la Ville de Montréal et l'entreprise Gestion Soroma, responsable de la gestion de la piscine, la famille a déposé en 2007, une poursuite de 55 millions de dollars. Soroma a répliqué deux ans plus tard, en 2009, avec une action contre la tante et l'oncle du garçon qui avait la garde du garçon au moment du drame. Ces derniers bénéficiaient d'une assurance responsabilité civile de deux millions. Finalement, en 2013, après un changement d'avocat, la famille a réévalué sa poursuite, et a réclamé 21 millions.

La Presse a tenté en vain de joindre la tante et l'oncle du jeune homme, dont l'adresse est toujours enregistrée à Anjou. Fidèle à son habitude dans ce genre de cause, la Ville de Montréal n'émettra pas de commentaire.

Après de longues négociations jusqu'au 14 octobre dernier, 11 millions en devise canadienne seront finalement versés au jeune et à six membres de sa famille. En plus des 2,55 millions de la Ville, 6 millions proviendront de la couverture d'assurance de la Ville de Montréal et de Gestion Sorama, et 2,45 millions proviendront des assurances de l'oncle et de la tante de Ralph Lundy.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer