Alberta: au moins une prison aurait été saccagée en raison d'une grève

Remand Centre d'Edmonton... (PHOTO THE CANADIAN PRESS)

Agrandir

Remand Centre d'Edmonton

PHOTO THE CANADIAN PRESS

Partager

La Presse Canadienne
Edmonton

Un conflit de travail dans le cadre duquel des agents correctionnels oeuvrant dans des prisons provinciales ont quitté leur poste a résulté en un saccage du nouveau Remand Centre d'Edmonton par des détenus, selon le vice-premier ministre de l'Alberta.

Thomas Lukaszuk a pris la peine d'ajouter que les informations reçues étaient de deuxième main et que des responsables provinciaux tentaient de les confirmer.

Il a toutefois déclaré, lors d'une conférence de presse, que les prisonniers exploitaient le changement de routine au sein du bâtiment pour provoquer des dégâts.

Malgré ces informations, le vice-premier ministre a assuré que personne n'était en danger à l'intérieur ou à l'extérieur des prisons de la province.

Plus tôt samedi, le syndicat qui représente les agents correctionnels de l'Alberta avait indiqué que la Commission des relations de travail de la province avait jugé que la grève d'agents dans certains centres de détention était illégale et qu'elle leur avait ordonné de reprendre le travail.

Le porte-parole des Syndicats albertains des employés provinciaux, Bill Dechant, a précisé que le jugement s'appliquait aux agents du Remand Centre d'Edmonton et à ceux d'un établissement de Fort Saskatchewan.

La décision de la commission survient après que les travailleurs de sept centres de détentions eurent déclenché une grève pour protester contre la suspension d'un employé du Remand Centre qui se serait plaint de questions de sécurité.

Le gouvernement de l'Alberta avait affirmé que la grève était illégale et s'était tourné vers la commission pour qu'elle ordonne aux employés de reprendre le travail.

M. Dechant a déclaré que le syndicat demanderait aux employés s'ils veulent respecter le jugement de la commission.

On ne sait pas pour l'instant ce qui en était des employés en grève dans les autres centres de détention.

Les détenus dans les centres concernés ont été confinés à leur cellule et le personnel en grève a été remplacé par la police municipale et la GRC, ainsi que par des superviseurs des services correctionnels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer