Perquisitions de l'UPAC en lien avec des contrats de la CSDM

Des enquêteurs ont visité mercredi les locaux de... (PHOTO PATRICK SANFACON, LA PRESSE)

Agrandir

Des enquêteurs ont visité mercredi les locaux de l'entreprise Groupe Danmarc sur la rue Hochelaga, a constaté La Presse.

PHOTO PATRICK SANFACON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des dizaines d'enquêteurs de l'équipe fiscale de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) ont effectué des perquisitions mercredi en lien avec des contrats de construction octroyés dans le passé par la Commission scolaire de Montréal (CSDM).

Neuf endroits distincts de Montréal, Laval et de Lanaudière ont été frappés par l'unité de Revenu Québec de l'UPAC. Aucune arrestation n'a été réalisée.

La CSDM aurait été victime d'un stratagème de fausses facturations de la part d'un nombre indéterminé d'entreprises de construction et de rénovation entre 2012 et 2014.

«[Les perquisitions] sont en lien avec des contrats de la CSDM donnés à des compagnies de construction et de rénovation. La fausse facturation [aurait été faite] au détriment de la commission scolaire. Ce sont des infractions qui sont reliées la Loi sur l'administration fiscale», a indiqué Anne-Frédérick Laurence, porte-parole de l'UPAC.

Des enquêteurs ont visité mercredi les locaux de l'entreprise Groupe Danmarc sur la rue Hochelaga, a constaté La Presse.

Le nom des entreprises frappées par l'UPAC n'a pas été dévoilé. Le montant des fraudes fiscales alléguées demeure également inconnu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer