Le palais de justice prend des airs d'aéroport

L'ajout d'arches de sécurité dans un édifice qui... (PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE)

Agrandir

L'ajout d'arches de sécurité dans un édifice qui n'avait pas été prévu pour en recevoir s'est avéré complexe et a nécessité de nombreux réaménagements.

PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'imposant système de sécurité installé au palais de justice de Montréal au coût de 25,6 millions sera en fonction à partir d'aujourd'hui. Avec ses 15 arches de sécurité à rayons X, le palais de justice prend des airs d'aéroport.

Le nouveau système de sécurité a coûté 25,6... (PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Le nouveau système de sécurité a coûté 25,6 millions.

PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE

Avec ses 6500 entrées quotidiennes, le palais de... (PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE) - image 1.1

Agrandir

Avec ses 6500 entrées quotidiennes, le palais de justice de Montréal est le plus fréquenté au Québec.

PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE

DE 30 À 45 MINUTES D'ATTENTE

Comme les voyageurs qui partent de l'aéroport Montréal-Trudeau, il faudra désormais ajouter un temps d'attente pour se rendre à destination. Le ministère de la Justice suggère d'arriver de 30 à 45 minutes avant l'heure prévue de l'audition en salle d'audience, un délai qui peut varier selon la fréquentation.

Les arches sont installées aux entrées. On en retrouve huit à celle de la rue Saint-Antoine et six à l'entrée de la rue Notre-Dame. Une arche mobile est également disponible. Les citoyens devront obligatoirement franchir les arches pour pénétrer dans le palais de justice. Les sacs et autres effets personnels seront soumis à un examen.

Des portiques automatisés installés ailleurs permettent au personnel de passer en présentant une carte magnétisée.

POUR LE SENTIMENT DE SÉCURITÉ

Avec ses 6500 entrées quotidiennes, le palais de justice de Montréal est le plus fréquenté au Québec. L'édifice de 17 étages, qui a été construit en 1971, ne répondait plus aux normes de sécurité modernes. La sécurité était d'ailleurs un sujet d'inquiétude pour les juges et les avocats.

En 2009, trois arches de détection ont été installées pour protéger certaines zones où on prévoyait envoyer des « causes à risque ». Ce qui s'est avéré difficilement faisable en réalité. N'importe quelle cause pouvait s'y retrouver, alors que d'autres plus à risque pouvaient se dérouler ailleurs. Ces arches ont tout de même été conservées.

DES INCIDENTS INQUIÉTANTS

En juillet 2011, un homme qui est entré avec un marteau caché dans son sac à dos s'est rendu au 17e étage, a attaché une corde à une rampe de bois et l'autre extrémité à son cou, puis a brisé une grande baie vitrée pour se jeter en bas. Une constable spéciale avait parlementé avec le suicidaire dans l'espoir de l'empêcher de passer à l'acte. Mais il a fini par faire le saut fatal.

En juin 1999, un homme qui était en procédures de divorce avec sa femme cubaine a attaqué celle-ci dans un petit local attenant à une salle d'audience. L'avocat de l'homme ainsi que des constables spéciaux accourus pour le désarmer ont été légèrement blessés. L'homme, jusque-là sans histoire, avait apporté trois couteaux dans l'intention de tuer sa femme et de se suicider par la suite.

356 SAISIES EN CINQ ANS

  • 356 objets ont été saisis au palais de justice de Montréal entre 2010 et 2015
  • 57 étaient des armes, comme le gaz poivre et des couteaux*
  • 299 étaient de la drogue
*Bon nombre d'objets sont considérés comme des armes, incluant les limes à ongles.

PROJET D'ENVERGURE

L'ajout d'arches de sécurité dans un édifice qui n'avait pas été prévu pour en recevoir s'est avéré complexe et a nécessité de nombreux réaménagements. Le projet a été réalisé en association avec le ministère de la Sécurité publique, le ministère de la Justice et la Société québécoise des infrastructures. Il devait être livré à la fin de l'été 2015, mais il l'a plutôt été en juin 2016. Selon Martin Roy, porte-parole de la Société québécoise des infrastructures, le projet a été réalisé dans les limites du budget prévu, soit 25,6 millions.

Outre les arches, le projet comprend un nouveau cléage, un système de contrôle de caméras et des changements à l'entrée des véhicules...

RÉPARTITION DES COÛTS

  • Système de contrôle d'accès : 5,976 millions
  • Système de contrôle de caméras : 2,233 millions
  • Nouveau cléage : 1,367 million
  • Aménagement de consoles de sécurité : 0,974 million
  • Sécurisation des entrées véhiculaires et travaux de réfection : 2,975 millions
  • Systèmes de détection unipersonnelle (arches, rayons X, tambours, portillons) : 6,281 millions
  • Divers réaménagements des espaces : 5,808 millions
  • TOTAL (chiffres obtenus en avril 2015) : 25,614 millions

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer