Québécoise tuée à San Francisco: les suspects ont comparu

Sean Michael Angold, Lila Scott Allgood et Morrison Haze... (Photos AP)

Agrandir

Sean Michael Angold, Lila Scott Allgood et Morrison Haze Lampley sont soupçonnés d'avoir abattu, notamment, une jeune Québécoise de 23 ans à San Francisco.

Photos AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
SAN RAFAEL

Les trois personnes accusées d'avoir dévalisé et assassiné la Québécoise Audrey Carey à San Francisco ont comparu brièvement pour la première fois, mercredi.

Sean Michael Angold, 23 ans, Morrison Haze Lampley, 24 ans, et Lila Scott Alligood, 18 ans, sont soupçonnés d'avoir atteint par balle à la tête la jeune femme de 23 ans originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, dans le Golden Gate Park à San Francisco le 3 octobre, et d'avoir volé son équipement de camping, son passeport et ses billets d'avion.

Les suspects, décrits comme des marginaux sans domicile fixe connu, auraient ensuite fait subir un sort similaire à Steve Carter, un professeur de yoga âgé de 67 ans. Le corps de ce dernier a été découvert le 5 octobre sur un sentier pédestre situé à 32 kilomètres au nord de San Francisco où il avait l'habitude de se promener avec son chien.

Les trois accusés n'ont pas enregistré de plaidoyer, mercredi, devant la Cour supérieure du comté de Marin, en Californie. Lila Scott Alligood et Sean Michael Angold avaient perdu les longs cheveux qu'ils arboraient lors de leur arrestation la semaine dernière, les trois accusés s'étant fait couper les cheveux en prison.

Morrison Haze Lampley, accusé d'avoir appuyé sur la gâchette d'une arme volée pour les deux meurtres, bâillait fréquemment durant l'audience, alors que le trio devait se faire assigner des avocats par la cour.

Les trois accusés doivent revenir au tribunal le 26 octobre. L'avocat du district de Marin Edward Berberian a dit ne pas avoir encore décidé s'il réclamerait la peine de mort pour les trois accusés.

Audrey Carey parcourait la côte Ouest américaine et avait profité de son passage à San Francisco pour assister au festival de musique Hardly Strictly Bluegrass, qui se déroulait dans le secteur où son cadavre a été découvert.

Le défenseur public David Brown, qui représente Morrison Haze Lampley, n'a pas voulu commenter l'affaire avec l'Associated Press, mercredi matin, disant avoir besoin de temps pour examiner la preuve. Des avocats en mesure de défendre des causes pouvant entraîner la peine de mort devaient encore être désignés pour Sean Michael Angold et Lila Scott Alligood.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer