Les présumés meurtriers d'une Québécoise transférés en Californie

Sean Michael Angold, Lila Scott Alligood et Morrison Haze Lampley sont... (Photo AP)

Agrandir

Sean Michael Angold, Lila Scott Alligood et Morrison Haze Lampley sont soupçonnés d'avoir abattu, notamment, une jeune Québécoise de 23 ans à San Francisco.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
SAN FRANCISCO

Les trois personnes accusées d'avoir dévalisé et assassiné la Québécoise Audrey Carey à San Francisco ont été transférées en Californie depuis l'Oregon, lieu de leur arrestation.

Audrey Carey... (PHOTO FOURNIE PAR LA POLICE DE SAN FRANCISCO) - image 1.0

Agrandir

Audrey Carey

PHOTO FOURNIE PAR LA POLICE DE SAN FRANCISCO

Sean Michael Angold, 23 ans, Morrison Haze Lampley, 24 ans, et Lila Scott Alligood, 18 ans, sont soupçonnés d'avoir abattu la jeune fille de 23 ans originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, dans le Golden Gate Park à San Francisco le 3 octobre.

Mme Carey parcourait la côte Ouest américaine et avait profité de son passage à San Francisco pour assister au festival de musique Hardly Strictly Bluegrass, qui se déroulait dans le secteur où son cadavre a été découvert. Elle a été tuée d'une balle à la tête.

Les suspects, décrits comme des marginaux sans domicile fixe connu, auraient ensuite fait subir le même sort à Steve Carter, un professeur de yoga âgé de 67 ans. Le corps de ce dernier a été découvert le 5 octobre sur un sentier pédestre situé à 32 kilomètres au nord de San Francisco où il avait l'habitude de se promener avec son chien.

C'est pour le meurtre de M. Carter que le trio a d'abord été interpellé le 7 octobre à la sortie d'une soupe populaire de Portland, en Oregon, à quelque 600 kilomètres au nord de San Francisco. Les trois accusés ont été repérés grâce au GPS de la voiture de l'instructeur de yoga, dont ils s'étaient emparés après l'assassinat.

Selon la police, ils auraient tué leurs victimes avec une arme à feu dérobée dans un véhicule non verrouillé stationné dans le centre-ville de San Francisco. Le propriétaire de l'arme avait signalé le vol le 1er octobre.

Audrey Carey a pu être identifiée par la police grâce à des documents découverts sur elle et un téléphone mobile retrouvé à proximité. Angold, Lampley et Alligood avaient aussi en leur possession des biens lui appartenant.

C'est un passant qui a aperçu la dépouille de la Québécoise un jour après le coup d'envoi du festival.

Le shérif du comté de Marin, Doug Pittman, a précisé que les suspects faisaient le voyage entre l'Oregon et la Californie en compagnie de gardiens et devraient être incarcérés lundi. Leur première comparution pourrait avoir lieu dès mardi.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer