Policiers blessés en Alberta: l'accusé reconnu non coupable

Un homme accusé d'avoir blessé deux policiers de la Gendarmerie royale du... (Photo Colin Dewar, Archives PC)

Agrandir

Photo Colin Dewar, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Bob Weber
La Presse Canadienne
WETASKIWIN

Un homme accusé d'avoir blessé deux policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dans une région rurale de l'Alberta a été reconnu non coupable sous tous les chefs d'accusation qui pesaient contre lui.

Sawyer Robison, âgé de 30 ans, était accusé de tentative de meurtre, de voies de fait causant des lésions corporelles et d'autres infractions liées à la possession d'armes.

Les constables Sheldon Shah et Sidney Gaudette avaient été blessés alors qu'ils tentaient de se rendre à une ferme près de Killam, au sud-est d'Edmonton, en février 2012.

Le juge Eric Macklin a indiqué qu'il ne pouvait pas conclure que l'accusé avait été complice du crime. Les arguments de la Couronne n'étaient pas assez convaincants, a-t-il ajouté.

Une vingtaine de proches de M. Robison ont accueilli le verdict en applaudissant.

L'avocat de la défense plaidait que c'est l'oncle de M. Robison, Brad Clarke, qui avait tiré sur les agents avec les deux fusils qu'il avait entre les mains avant de retourner une arme contre lui.

Selon la défense, il n'y avait aucune preuve médico-légale qui liait M. Robison à l'une des deux armes retrouvées dans la maison. Les deux policiers avaient d'ailleurs reconnu que l'homme n'était pas armé lorsqu'ils l'ont vu à la ferme.

Or, la Couronne alléguait que la trajectoire des balles était si irrégulière qu'il devait y avoir un deuxième tireur. Les procureurs ont aussi retrouvé sur l'ordinateur de l'accusé un document qui portait le titre «When is it OK to Shoot a Cop?» («Quand est-il acceptable de tirer sur un policier?»)

M. Shah avait relaté qu'il s'était interposé entre son collègue et la pointe d'un fusil à la porte d'entrée. Il avait alors été touché de plusieurs balles sur le côté gauche de son corps. M. Gaudette a reçu une balle à la poitrine.

Après l'affrontement, M. Clarke, âgé de 53 ans, a été retrouvé mort dans sa cuisine, avec les deux fusils près de son corps.

La GRC croyait à l'époque de M. Robison s'était échappé après l'incident. Il a été arrêté trois jours plus tard sur une route de campagne après que ses parents lui eurent recommandé de se rendre.

Il avait aussi été accusé d'homicide involontaire pour la mort de son oncle - une accusation qui avait finalement été abandonnée après les audiences préliminaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer