L'ex-entraîneur Bertrand Charest conteste sa détention

Bertrand Charest... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

Bertrand Charest

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ex-entraîneur de ski alpin Bertrand Charest, qui est accusé d'agression sexuelle sur 11 anciennes athlètes, conteste la décision du tribunal de le garder détenu d'ici son procès.

L'homme de 50 ans est derrière les barreaux depuis le 10 mars dernier. Le juge Michel Bellehumeur a refusé il y a quelques semaines de lui redonner sa liberté, même sous certaines conditions, en attendant son procès.

Dans une décision très étoffée, le magistrat avait affirmé qu'il s'agissait d'un des rares cas où la détention était nécessaire. Le juge Bellehumeur considère que sa remise en liberté minerait la confiance du public à l'égard de la justice. Sa détention permet à l'inverse de préserver la sécurité des victimes. 

L'avocat de Charest déposera une requête demain pour contester cette décision. Il soutient que le tribunal a commis des erreurs en évaluant la preuve et les critères qui permettent de garder un suspect détenu avant sa condamnation.

Rappelons que Bertrand Charest fait face à 56 chefs d'accusation d'agressions et d'attouchements sexuels sur 11 de ses athlètes mineures. Plusieurs d'entre elles faisaient partie de l'équipe nationale junior de ski alpin.

S'il est reconnu coupable de tous les chefs d'accusation, il pourrait recevoir une peine pouvant aller jusqu'à 14 ans d'emprisonnement.  La date de l'enquête préliminaire sera fixée le 22 avril prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer