Miami: le fils de la consule canadienne accusé de meurtre

Marc Wabafiyebazu... (PHOTO COURTOISIE)

Agrandir

Marc Wabafiyebazu

PHOTO COURTOISIE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Miami

Le jeune frère du fils d'une diplomate canadienne mort dans une fusillade en Floride, a été accusé de meurtre au premier degré et il sera jugé comme un adulte, a tranché un grand jury, mercredi.

Marc Wabafiyebazu, âgé de 15 ans, a été arrêté le 30 mars après la mort par balle de son frère, Jean, et de Joshua Wright, tous deux âgés de 17 ans.

Selon le rapport, Wabafiyebazu, gardé en détention juvénile, sera transféré dans une prison pour adultes en attente de son procès.

La mère du jeune homme, qui prévoit plaider non coupable à toutes les accusations, est Roxanne Dubé, une diplomate canadienne de longue date qui est récemment devenue consule générale à Miami.

«Nous faisons confiance au système de justice pénale et nous attendons avec impatience que le processus judiciaire suive son cours», a affirmé son avocat Curt Obront.

D'après la police, les frères Wabafiyebazu ont été impliqués dans un vol de marijuana qui a mal tourné.

Les enquêteurs croient que les frères s'étaient rendus à une maison avec l'idée de voler la drogue d'un vendeur. Le cadet aurait attendu dans la voiture, le temps que l'aîné entre dans la demeure.

Plusieurs coups de feu ont été tirés et Marc Wabafiyebazu s'est précipité à l'intérieur. On ignore toutefois ce qui s'est passé ensuite.

Les policiers ont trouvé Jean Wabafiyebazu et Joshua Wright morts sur place.

Les lois de la Floride prévoient que tous les suspects impliqués dans un crime qui a entraîné un meurtre peuvent être accusés d'homicide.

Deux autres hommes, dont le présumé vendeur, Anthony Rodriguez, 19 ans, ont été blessés et transportés à l'hôpital.

Les rapports de police indiquent que les frères Wabafiyebazu, qui avaient récemment déménagé de chez leur père à Ottawa à la Floride, ont utilisé la voiture personnelle de leur mère, portant les plaques d'immatriculation diplomatiques.

Selon les documents de la police, les frères Wabafiyebazu auraient commis d'autres infractions semblables au Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer