Comment la GRC a déjoué un attentat à la bombe à Vancouver

John Nuttall et sa femme Amanda Korody ont... (Photo PC)

Agrandir

John Nuttall et sa femme Amanda Korody ont été épinglés en juillet 2013 après que l'agent d'infiltration se présentant comme un homme d'affaires arabe eût offert de les aider.

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

James Keller
La Presse Canadienne
VANCOUVER

Un résidant de la Colombie-Britannique comptait attaquer à la bombe l'assemblée législative de la province à la Fête du Canada. Il avait confié ses plans quelques jours plus tôt à un agent d'infiltration de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qui s'était finalement assuré que les bombes n'explosent pas comme prévu.

John Nuttall et sa femme Amanda Korody ont été épinglés en juillet 2013 après que l'agent d'infiltration se présentant comme un homme d'affaires arabe eût offert de les aider. L'agent de la GRC a enregistré secrètement des dizaines d'heures de vidéos qui sont maintenant visionnées par un jury de la Cour suprême de la Colombie-Britannique.

Les enregistrements montrent que Nuttall disait agir au nom de l'islam et qu'il était frustré de l'intervention militaire du Canada dans les pays musulmans.

«Je veux me venger. Je veux en tuer (des non-croyants). C'est justifié. Je n'ai pas besoin de fatwa, mon frère. J'ai le coeur pur, je sais que ce que je fais est bien (...) C'est une guerre», a-t-il expliqué à l'agent.

Nuttall, qui affirmait s'être converti à l'islam depuis un an, avait élaboré les plans de l'attaque à partir du magazine Inspire, qui est affilié au groupe extrémiste al-Qaïda.

«Je crois que nous sommes al-Qaïda parce que je me suis inspiré de leur magazine. Ils m'ont recruté avec leur magazine. Je suis al-Qaïda, alors. Je suis fier de dire cela», avait-il souligné.

Dans les jours avant l'attaque prévue, Nuttall avait énuméré toutes ses options à l'agent de la GRC. Il avait failli abandonner l'idée d'attaquer l'assemblée législative pour s'en prendre à des cibles moins «importantes» comme une banque, un bar ou à proximité de l'hôtel de ville de Victoria. Il a même pensé à placer des bombes un peu partout dans la capitale.

Dans la dernière vidéo, filmée le 28 juin, l'agent reconduit Nuttall et sa complice près de Vancouver, où ils vont se procurer les matériaux pour fabriquer les bombes. Ils étaient toujours en train de peaufiner les dernières étapes de leur plan.

Le jury verra prochainement des vidéos et des photos des accusés qui laissent sur la pelouse du parlement de Victoria trois bombes placées dans des cocottes-minute. La GRC s'était assurée que les explosifs étaient inoffensifs, a indiqué la Couronne.

John Nuttall et Amanda Korody ont tous deux plaidé non-coupable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer